Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Echauffourées entre FDS et FN au Golf - On a évité le pire hier
Publié le mardi 14 décembre 2010   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Des éléments des Forces de défense et de sécurité de Côte d’Ivoire qui régularisent la circulation au dernier carrefour avant l’hôtel du Golf ont eu maille à partir avec des militaires des Forces Nouvelles dans la matinée du lundi 13 Décembre 2010. Des tirs de sommation ont créé la psychose au sein de la population de la Riviera Golf. Comme d’habitude, de folles rumeurs d’attaque du QG du président du RDR ont vite circulé à travers la Côte d’Ivoire. Selon une source proche de l’Etat major des Armées de Côte d’Ivoire, des éléments des Forces Nouvelles auraient demandé aux FDS positionnées juste dans la descente après la résidence de Mme Thérèse Houphouët-Boigny de quitter ce carrefour stratégique parce qu’elles empêcheraient les visiteurs du président Ouattara d’accéder facilement à l’hôtel du Golf. Un ordre que les FDS en majorité des policiers auraient refusé. Les Forces Nouvelles toujours selon notre source, reviennent cette fois-ci avec du renfort (des roquettes et des RPG) pour tenter de déloger les FDS. Il s’en est suivi des tirs et les FDS à en croire notre source, qui étaient en nombre insuffisant ont replié, abandonnant même un char pour revenir à leur tour, avec du renfort venu spécialement de la garde Républicaine. De leur côté, les Forces Nouvelles expliquent que l’origine de cette altercation vient du fait qu’elles ont été empêchées de franchir le barrage dressé par les FDS. Heureusement, la sagesse aidant, tout est rentré dans l’ordre. Mais des sources proches des FN font état de perquisition d’armes des FDS. Une information que dément l’Etat major des Armées dont les éléments (la garde Républicaine) contrôlent toujours le carrefour avant le Golf. Dans la matinée d’hier tous les journalistes et visiteurs qui avaient envahi le hall de l’hôtel du Golf ont été priés de descendre au sous-sol afin d’éviter toutes déconvenues. En début de soirée, tout est rentré dans l’ordre. Mais, le pire a-t-il définitivement.
Dosso Villard


Achetez l'integralite de L'intelligent d'Abidjan  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS