Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Laurent Gbagbo a "un temps limité" pour quitter le pouvoir (USA)
Publié le jeudi 16 dcembre 2010   |  AFP


Mr
© Reuters
Laurent Gbagbo, au pouvoir depuis 2000, à été officiellement investi ce samedi président de la République de Côte d`Ivoire


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Laurent Gbagbo dispose d`un "temps limité" pour céder le pouvoir à Alassane Ouattara en Côte d`Ivoire et il en est conscient, a affirmé jeudi un haut responsable américain.

"Nous avons des raisons de penser qu`il reçoit le message", a déclaré ce
responsable parlant sous couvert de l`anonymat.

"Nous pensons fortement qu`il écoute avec attention ce que les Etats-Unis,
la France, la CEDEAO et l`Union africaine lui font comprendre", a poursuivi le
haut responsable: "Il a une décision à prendre et dispose d`un temps limité
pour le faire".

Interrogé sur la portée de cet avertissement, le responsable a rappelé la
menace américaine de sanctions contre M. Gbagbo et sa famille.

Il a ajouté que Washington et ses partenaires "unanimes" s`attendaient à
une décision de M. Gbagbo "dans les jours qui viennent".

De même source, il est par ailleurs "tout à fait probable" que les Etats-Unis autorisent le personnel non-essentiel de leur ambassade à quitter le pays, après qu`une roquette perdue a touché jeudi l`enceinte extérieure du bâtiment.

Le porte-parole du département d`Etat, Philip Crowley, s`est dit "très préoccupé par la flambée de violence jeudi en Côte d`Ivoire".

"Nous appelons tout le monde à rester calme pendant que nous continuons à
travailler avec la communauté internationale pour tenter de résoudre cette
situation", a-t-il ajouté.

Alassane Ouattara a été désigné vainqueur de la présidentielle par la commission électorale, mais le Conseil constitutionnel, acquis au sortant, a
invalidé ces résultats et proclamé la victoire de Laurent Gbagbo.

Les Etats-Unis avaient averti la semaine dernière le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo qu`il pourrait faire l`objet de sanctions s`il continuait à faire "le mauvais choix" de s`accrocher à sa fonction.

LIENS PROMOTIONNELS