Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: au moins 11 morts et 80 blessés à Abidjan (sources concordantes)
Publié le jeudi 16 dcembre 2010   |  AFP


Marche
© Reuters
Marche sur la RTI du camp Ouattara. Jeudi 16 décembre 2010 Abidjan


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Au moins onze personnes ont été tuées et au moins 80 blessées jeudi à Abidjan lors d`affrontements entre les partisans des deux rivaux à la fonction présidentielle, ont indiqué diverses sources.

Selon Amnesty International, des tirs des forces de l`ordre à Abdijan ont fait au moins neuf tués dans les rangs des partisans d`Alassane Ouattara qui
conteste la légitimité du maintien à la présidence de Laurent Gbagbo.

Selon Amnesty, des manifestants "marchaient de différents endroits"
d`Abidjan "pour tenter de prendre la radio-télévision d`Etat (...) quand les
forces de sécurité ont ouvert le feu à bout portant".

Citant "des témoins", Amnesty précise que six manifestants ont été tués
dans le quartier d`Abobo et trois dans celui d`Adjamé (nord) par les Forces de
défense et de sécurité (FDS), fidèles à M. Gbagbo.

Le camp de M. Ouattara a fait état "d`une trentaine de morts et de 110
blessés", sans que ces chiffres puissent être confirmés de sources
indépendantes.

Jeudi soir, un porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge
(CICR), Kelnor Panglungtshang, a indiqué que des volontaires de cette
organisation avaient "traité et évacué au moins 80 personnes" vers les
établissements hospitaliers. Il a refusé de se prononcer sur la nature de
leurs blessures et affirmé ne pas disposer d`indication sur les décès.

L`ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), qui soutient M. Ouattara, a par
ailleurs annoncé deux morts et un blessé dans ses rangs dans les combats
contre les FDS à proximité de l`hôtel du Golf, qui abrite le QG de M. Ouattara.

Sollicité par l`AFP, le ministère de l`Intérieur du gouvernement Gbagbo n`a
pas souhaité faire de déclaration.

Les partisans de M. Ouattara, reconnu président légitime par la communauté
internationale, ont échoué à prendre la RTI, pilier du régime de M. Gbagbo.
Son siège, dans le quartier chic de Cocody, était totalement bouclé par les
forces de l`ordre fidèles à M. Gbagbo.

A Yamoussoukro (centre), sept personnes ont été blessées par balles lorsque
les forces de l`ordre fidèles à M. Gbagbo ont dispersé une manifestation de
partisans de M. Ouattara, ont indiqué des témoins.

Mercredi, plusieurs personnes avaient déjà été blessées par balles à
Yamoussoukro lorsque les FDS avaient dispersé une marche pro-Ouattara, selon
des sources concordantes.

LIENS PROMOTIONNELS