Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Marche sur la RTI : Les blessés pris en charge par le RHDP
Publié le lundi 20 dcembre 2010   |  Le Patriote


Selon
© Abidjan.net par Emma
Jeudi 16 décembre 2010. Abidjan, Cocody. La marche des militants du RHDP sur la maison de la télévision est réprimée dans le sang


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
La marche du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) pour installer le Directeur Général de la RTI a été effective. Les Ivoiriens sont sortis nombreux jeudi dernier pour que les nouveaux locataires de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne puissent prendre fonction.

Mais, la marche a été sauvagement réprimée par des mercenaires de Laurent Gbagbo. Occasionnant de nombreux morts et blessés. Les blessés qui devaient recevoir des soins au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Cocody ont été chassés par le Directeur de cet établissement. « Nous ne savons pas à quel jeu se livre le D.G du Chu de Cocody, le Pr. Beugré Kouassi. Il a fait bloquer, jeudi, toutes les ambulances qui envoyaient les blessés chez nous. Les premiers blessés ont commencé à se rendre au Chu aux environ de 9heures», a expliqué un médecin sous le couvert de l’anonymat en service dans cet établissement sanitaire. Il a également précisé que les médicaments mis à leur disposition par ‘’Médecin Sans Frontières‘’ pour soigner les blessés ont été confisqués par le Pr. Agoh Serges et M. Sié, tous membres de la Direction générale du Chu de Cocody.

Selon des sources biens introduites le Pr. Beugré Kouassi a intimé l’ordre aux médecins et infirmiers du Chu de Cocody de n’administrer aucun soin aux blessés. Et de les diriger vers l’Hôpital Militaire d’Abidjan (HMA). « Le médecin de Charles Blé Goudé, Dr. Beugré N’Cho est venu nous trouver au Chu pendant que mon équipe et moi nous nous apprêtions à administrer des soins aux blessés. Après s’être opposé à la prise en charge des blessés, il a fait appel à des gendarmes pour venir enlever le secrétaire national du RDR en charge des Affaires sociales, le Pr. Gbadégbéku Samuel, par ailleurs chargé de la coordination des opérations sanitaires. « Mais avant l’arrivée de ces gendarmes, nous avons pu l’exfiltrer», a affirmé le médecin.

A en croire notre source, des éléments du CeCos à bord du véhicule N°41 ont mortellement abattu un militant du RHDP aux environ de 11 heures et ont abandonné le corps dans le hall du Chu de Cocody. Le moins qu’on puisse écrire, c’est qu’aucun blessé n’a pu être soigné dans cette formation sanitaire. Ces infortunés blessés ont été finalement transportés au Chu de Yopougon. Ils ont été correctement pris en charge par le RHDP.

Aucun patient n’a déboursé de sous pour se faire traiter. Les cas qui nécessitent des interventions chirurgicales pour extraire les fragments de projectiles de gaz lacrymogène ont été internés. Par contre, ceux qui ont eu des blessures légères ont été libérés. Anzoumana Cissé

LIENS PROMOTIONNELS