Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Des tueurs étaient aux ordres de Gbagbo
Publié le Jeudi 23 Dcembre 2010   |  L'expression




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
La sortie, mardi, de Laurent Gbagbo sur les antennes de la télévision nationale induisant, entre autres, la levée du couvre-feu a eu un effet immédiat. Dans les rues de la capitale économique ivoirienne, comme par enchantement, les tueurs qui faisaient le siège des quartiers abidjanais favorables au président élu, Alassane Ouattara, ont disparu. Les ballets incessants des véhicules 4X4 aux vitres teintées se sont subitement estompés. Tous les barrages des forces régulières et parallèles fidèles à Laurent Gbagbo qui jalonnaient les grandes voies qui mènent dans ces quartiers ont été aussi levés. Selon nombre d’habitants de ces quartiers assiégés, aucune infiltration d’éléments de forces intruses n’a été constatée. Et, par conséquent, les orchestres de casseroles improvisés pour faire face aux escadrons de la mort dans tous ces quartiers sont restés muets dans la nuit du mardi à mercredi. En clair, il n’est pas faux de conclure la main qui pousse dans le dos tous ces tueurs qui ont abondamment fait couler le sang des nationaux et des non nationaux est celle du chef de l’Etat défait dans les urnes. Il a dit un seul mot. Et, ses chiens de guerre sont revenus se mettre à ses pieds. La preuve par quatre.

K. Marras. D


Achetez l'integralite de L'expression  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS