Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: l`Italie "très inquiète" envoie une aide aux réfugiés
Publié le lundi 27 décembre 2010   |  AFP




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
L'Italie a décidé d'envoyer une aide médicale aux réfugiés fuyant dans les pays voisins la crise politique en Côte d'Ivoire car leur situation "suscite une forte inquiétude", a déclaré lundi le ministère
des Affaires étrangères.
"Pour contribuer concrètement à la lutte contre cette situation d'urgence,
le ministre (des Affaires étrangères Franco) Frattini a donné des
instructions pour envoyer dans la région des kits médicaux", indique un
communiqué.
"L'opération représente une valeur totale d'environ 300.000 euros",
précise-t-il, citant le Libéria, la Guinée et le Ghana comme pays d'accueil
des réfugiés.
Selon l'ONU, 173 personnes sont mortes victimes de violences entre le 16 au
21 décembre en Côte d'Ivoire où le président sortant Laurent Gbagbo et son
rival Alassane Ouattara revendiquent tous deux le pouvoir après la
présidentielle du mois dernier. M. Ouattara a été reconnu seul vainqueur
légitime par la communauté internationale.
Les craintes de nouvelles violences poussent de plus en plus d'Ivoiriens à
quitter leur pays.
Quelque 14.000 ont fui vers le Liberia depuis un mois, a déclaré samedi le
Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés qui a fait état de "plusieurs
morts", de personnes atteintes de paludisme ou de diarrhées parmi les nouveaux
arrivants.
La Commission européenne avait indiqué jeudi qu'environ 11.000 Ivoiriens,
dont une majorité de femmes et d'enfants, avaient fui vers le Liberia, la
Guinée et le Ghana.
Cinq millions d'euros ont été débloqués par la Commission européenne pour
faire face à une crise humanitaire dans les pays voisins de la Côte d'Ivoire
en cas d'afflux de réfugiés.
Concernant la crise politique, M. Frattini "suit de près l'évolution de la
situation dans le cadre de l'engagement international et de l'Union européenne
en particulier, afin que les graves tensions qui touchent ce pays s'apaisent à
travers l'unique solution légitime, à savoir l'acceptation, sans délai et sans
conditions, du résultat de l'élection présidentielle".

LIENS PROMOTIONNELS