Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Recrutement d’Avocats étrangers pour défendre sa cause / Gbagbo se moque des compétences locales
Publié le vendredi 31 décembre 2010   |  Le Patriote


Cinquantenaire
© Abidjan.net par Nathan Koné
Lundi 2 août 2010. Yamoussoukro, Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. Début des travaux à la grande salle. Photo: Pr Ouraga Obou


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Me Ouraga Obou, Me Kossougro Sery, Me Dago… que sais-je encore. Que font-ils ? Que valent-ils en réalité ? Pourquoi diantre, sont-ils royalement écartés ou ignorés par le candidat malheureux Laurent Gbagbo dans la bataille juridique qu’il entend mener sur la scène internationale ? Ces questions, les Ivoiriens se les posent encore, en voyant Laurent Gbagbo, le perdant de l’élection présidentielle du 28 novembre dernier, engager à titre onéreux des avocats venus de l’étranger pour défendre sa position, qui visiblement est indéfendable. Mais ce qui étonne à plus d’un titre, c’est que Gbagbo se sentant prisonnier de sa logique de confiscation d’un pouvoir qui n’a ni légalité ni légitimité. « Le droit sans la force est impuissant et la force sans le droit est tyrannique », disait Montesquieu, le recours à des avocats est certainement la preuve à qu’il doute de sa prétendue victoire. Sachant honteusement qu’il va bientôt quitter le Palais, il sollicite les services d’un avocat washingtonien, Lanny Davis dont on imagine aisément les émoluments chiffrés en centaines de millions de nos francs…

Si comme cela ne suffisait pas, se passant des compétences locales, il propose des sommes colossales et faramineuses à donner le tournis, à des vieillards (octogénaires) de renom, au goût très prononcé du fric, avec pour réputation d'être des spécialistes de causes et de dossiers plus ou moins pourris et scabreux. : Roland Dumas avocat, par ailleurs ancien ministre socialiste des Affaires étrangères de Mitterrand, Jacques Vergès service. Ces derniers qui ont vite accouru au chevet d’un ex-chef d’Etat vomi par toute la communauté et internationale parce que tentant bec et ongle de s’accrocher au pouvoir par la voie détournée d’un gangstérisme juridique. L’homme on le voit, a le profil plus que bas, lui qui ne cesse de revendiquer la thèse de la souveraineté nationale, et de crier sur tous les toits à l’ingérence dans les affaires des Etats africains n’a trouvé mieux que de recourir à des avocats étrangers. C’est plus qu’une tradition chez le natif de Mama. Il critique, insulte devant les cameras les expertises étrangères, pour ensuite avec toute honte bue, les sollicités dans le couloir, au détriment des compétences nationales. Les exemples sont légions : pour sa campagne électorale, « le candidat des Ivoiriens » a sollicité une structure de communication française EUROP-RSCG, pour piloter le volet communication, là où son adversaire et victorieux de l’élection a sollicité les prestations d’une entreprise ivoirienne en l’occurrence Voodoo communication. L’attitude de Laurent Gbagbo comme le soutient un analyste africain « c’est qu’il n’aime pas les Ivoiriens, il se moque de tous. Seul compte à ses yeux ses intérêts égoïstes et ses ambitions politiques »

Moussa keita


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS