Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Gbagbo et ses proches font leurs bagages : Atmosphère de fin de règne au Palais
Publié le vendredi 31 dcembre 2010   |  Le Patriote


Laurent
© Reuters
Laurent Gbagbo, au pouvoir depuis 2000, à été officiellement investi ce samedi président de la République de Côte d`Ivoire


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Question pour un champion. Quel pourrait bien être l’état d’esprit d’un chef d’Etat qui, bien qu’ayant perdu les élections dans son pays, s’accroche au pouvoir en dépit des menaces de la communauté internationale? Surtout quand les jours de ce dernier sont comptés? Dans l’entourage de Laurent Gbagbo – car c’est bien de lui qu’il s’agit –, la panique a pris le pas sur les fausses apparences. En effet, les déclarations tapageuses des uns et des autres, surtout de quelques partisans du régime, sont un trompe-l’œil. Derrière ces pseudos assurances, se cache une peur-panique. Mais aussi et surtout, des réunions aux allures de deuil. Et donc d’adieu. Tenez ! Bamba Nadiana, plus connue sous le nom de Nady Bamba, la seconde épouse de Laurent Gbagbo, prépare ses arrières. Elle se cherche déjà un point de chute. Celle-ci s’est envolée il y a plus semaine pour le Mali. Au pays de Modibo Kéita, celle qui se considérait encore comme la seconde Première Dame de Côte d’Ivoire est allée pleurer – c’est le cas de le dire – sur les épaules de la Première dame du Mali. Nady Bamba a demandé à Mme ATT de l’accueillir dans son pays. En clair, la seconde femme de Gbagbo est allée demander l’exil au Mali voisin. Son hôte, selon nos sources, ne lui aurait pas dit non de façon ferme. Mais lui a fait savoir qu’elle en parlerait d’abord à son époux, le Général Amadou Toumani Touré (ATT), très pris en ce moment par le règlement des affaires courantes de son pays. C’est sur cette promesse pas du tout ferme que la patronne de la régie publicitaire Cyclone et ancienne correspondante d’une Radio panafricaine, a regagné les bords de la Lagune Ebrié, le lendemain. C’est-à-dire le jeudi qui a suivi. Ce même jour, s’est tenue une réunion de famille (?) chez les Gbagbo. A cette rencontre où la tristesse le disputait à la méfiance, des vérités crues ont été dites au chef de l’Etat sortant. Avec le soutien de Jeannette Koudou, sa sœur cadette de Gbagbo, Nady a demandé à son époux de céder le pouvoir, vu les allures que prennent les choses. A cette rencontre également, une des filles de Gbagbo dont nous taisons volontairement le nom, aurait proprement rabroué Nady qu’elle a ouvertement accusé d’être à la base de tout ce qui arrive à son papa. La fille n’a pas non plus manqué de lui signifier que c’est elle qui a gâché la campagne présidentielle de son père. Tout ceci, devant Gbagbo. Mieux, ou pis, c’est selon, Gbagbo n’a rien dit et rien fait pour calmer sa fille. Bien au contraire, il était d’accord avec elle. Mais il ne s’est pas arrêté là. Il a fustigé l’attitude de certaines personnalités qu’il a nommées à des postes très stratégiques et non moins juteux et qui le lâchent au moment où il a le plus besoin de leur soutien. Il a donné l’exemple du DG de la Petroci, Kassoum Fadiga, un très proche de Nady Bamba. Selon les informations en notre possession, Gbagbo a condamné le fait que celui-ci se trouvait à Doubaï, au moment où le navire prend eau de toutes parts. Ses paroles étant parvenues à Kassoum, ce dernier qui venait d’atterrir dans cette ville un samedi, a dû prendre un autre avion le même jour pour rentrer sur Abidjan, le lendemain dimanche.
De façon plus pratique, quelques membres de son entourage ne veulent point être surpris par la tournure que pourraient prendre les choses. Ils ont déjà réservé une quarantaine de chambres dans un complexe hôtelier cinq étoiles au Ghana. De son côté, Gbagbo lui-même aurait ouvert, dans un pays étranger, un compte à hauteur de six milliards au nom de Koudou Ismaël. Qui n’est autre que l’enfant qu’il a eu a avec la même Nady Bamba. En tout état de cause, tout semble s’écrouler autour de lui. La preuve, certains pasteurs qui le soutenaient, ont décidé de lui dire les quatre vérités. Surtout là où ça fait mal. C’est que ces hommes de Dieu très proches de Simone, auraient, avec la franchise qui les caractérise lorsqu’il s’agit de ce genre de situation, mis la pression sur Gbagbo afin qu’il mette fin à sa liaison avec sa seconde épouse Nady Bamba. Comme on le constate, la sérénité n’est plus de mise dans l’entourage de Gbagbo. Pas plus qu’elle ne l’est au Palais présidentiel où les couloirs et les bureaux, selon des témoignages concordants, se vident chaque jour.

Yves-M. ABIET


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS