Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: "aucun compromis", Gbagbo doit démissionner (Sierra-Leone)
Publié le lundi 3 janvier 2011   |  AFP


Sortie
© Reuters


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Laurent Gbagbo doit quitter la présidence ivorienne et cela ne fera l`objet d`"aucun compromis", a déclaré le porte-parole du gouvernement sierra-léonais, lundi, quelques heures avant que quatre dirigeants africains entament à Abidjan une nouvelle médiation.

"Nous nous référons strictement au communiqué publié à la veille de Noël, énonçant clairement que le président Gbagbo devrait démissionner. C`est notre document de travail, il n`y a aucun compromis", a déclaré à l`AFP le ministre de l`Information et porte-parole du gouvernement, Ibrahim Ben Kargbo.

Il s`exprimait avant que les présidents Ernest Koroma (Sierra Leone), Boni Yayi (Bénin) et Pedro Pires (Cap-Vert), mandatés par la Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest (Cédéao), reprennent leur médiation à Abidjan, après avoir échoué une première fois à convaincre Gbagbo de démissionner.

Ce trio est cette fois accompagné du Premier ministre kényan Raila Odinga, envoyé par l`Union africaine, cinq semaines après le scrutin du 28 novembre, dont les résultats contestés ont créé en Côte d`Ivoire une crise ayant déjà fait près de 200 morts selon l`ONU.

M. Kargbo a cependant ajouté qu`il fallait offrir à M. Ggagbo des conditions pour "faciliter" son départ, sans préciser lesquelles.

"Nous essayons de favoriser un départ paisible pour lui afin qu`il puisse quitter ses fonctions dignement", a-t-il dit.

Le ministre a expliqué que la délégation rencontrerait aussi Alassane Ouatarra, reconnu chef d`Etat légitime par la communauté internationale.

"Les chefs d`Etat de la Cédéao veulent s`assurer que M. Ouatarra reprend le contrôle de l`administration du pays", a-t-il dit.

Comme l`UA, la Cédéao (15 pays) a exigé le départ de Gbagbo. Elle a brandi la menace d`une opération militaire si le président sortant refusait de se retirer et se prépare à une attaque en "dernier recours" si la diplomatie ne donne rien.

LIENS PROMOTIONNELS