Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Économie

Café cacao / Après plus de 2 ans à la Maca : Les ex-barons regagnent leur domicile
Publié le samedi 8 janvier 2011   |  Le Quotidien


Les
© Abidjan.net par abidjan.net


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
C’est fait, le président Alain Pohan, président de la Cour en charge du dossier des ex-barons de la filière café cacao, a décidé de la mise en liberté provisoire des 22 prévenus, à compter d’hier.

Cris de joie, pleurs, accolades par-ci, embrassades par-là. C’est à ce spectacle qu’il nous a été donné d’assister, hier, au Tribunal de Première instance d’Abidjan. Cela, à l’occasion de la liberté provisoire accordée aux prévenus de la filière café-cacao. En effet, après 30 mois et 16 jours passés en détention préventive à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), pour plusieurs chefs d’accusation, les 22 ex-barons de la filière café cacao ont, depuis hier, regagné leur domicile et peuvent respirer l’air frais de la liberté momentanément chez eux . La mise en liberté provisoire réclamée par les avocats de la défense de la vingtaine de prévenus, le mardi 04 janvier 2011, avait été mise en délibéré pour le vendredi 07 janvier 2011 à 10h. C’est finalement à 11h10 mn que le président du Tribunal, Alain Pohan, accompagné de ses quatre assesseurs et en présence du Parquet d’Abidjan, a donné le verdict final. Il ressort de l’intervention d’Alain Pohan, que la plaidoirie des avocats de la défense, le mardi dernier, était fondée. A savoir la garantie de la représentativité (nationalité ivoirienne, domicile fixe connu, adresse géographique, situation matrimoniale, village, etc.) des bagnards. En plus, les prévenus ne sont pas des inconnus en Côte d’Ivoire et leur fuite ne sera pas chose aisée. A cela, il faudrait ajouter, au nom du droit, que tant qu’un prévenu n’est pas encore jugé il doit bénéficier de la présomption d’innocence. Ce geste du tribunal fort apprécié par tous, permettra certainement aux prévenus de mieux préparer leur défense à partir du 27 janvier 2011, date de l’ouverture des débats. Dans un premier temps, ce sont les témoins qui seront entendus par le tribunal avant que les premiers concernés ne viennent à la barre. Selon des indiscrétions, le procès des ex- barons de la filière café cacao, risque de prendre beaucoup de temps, voir 2 à 3 mois avant que le président du tribunal ne décide, une bonne fois pour toute, de la suite à donner à l’affaire<

JC KORE


Achetez l'integralite de Le Quotidien  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS