Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Révocation des ambassadeurs - Allou Eugène presse Ouattara à “terrasser” Gbagbo
Publié le mercredi 19 janvier 2011   |  Le Patriote


Nouvel
© Présidence par Aristide
Mardi 4 janvier 2011. Abidjan. Le corps diplomatique accrédité en Côte d`Ivoire a présenté ses voeux de bonne et heureuse année au Président Alassane Ouattara


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Un plaidoyer. La sortie, hier dans les médias, d`Eugène Biti Allou, ancien ambassadeur de la Côte d`Ivoire près le Cameroun y ressemble. Frappé par la mesure de révocation, comme certains ambassadeurs qui composent avec le pouvoir illégitime et illégal de Laurent Gbagbo, Eugène Allou, aurait souhaité voir le Président de la République, Alassane Ouattara en finir avec le cas Laurent Gbagbo avant de mettre le cas des ambassadeurs sur son calepin. Et il se réfère à un proverbe africain fort à propos: « Quand quelqu`un veut abattre un arbre, il doit d`abord creuser pour terrasser l`arbre. Mais s`il coupe simplement les branches, l`arbre restera en place».

Le décryptage de ce dicton appelle deux réflexions.

Dans un premier temps, pour Eugène Allou, Ouattara pour la prise de la plénitude du pouvoir d`Etat, à lui confié par ses compatriotes avec 54,1% de leurs suffrages, devrait finir de « terrasser » Laurent Gbagbo qu`il assimile à « l`arbre ». Peu importe les moyens, que ce soit pacifiquement ou par « la force légitime », comme la CEDEAO le préconise en cas d`échec des négociations.
Par la suite, de l`avis de l`ancien Directeur du Protocole de Laurent Gbagbo, le président de la République pourra aisément s`atteler à couper « les branches » que lui, au même titre que ses compères ambassadeurs, de menus fretins, représentent. Frappé de plein fouet par la mesure de révocation, Eugène Allou n`a pas été invité, par les autorités du Cameroun, à prendre part à la cérémonie de présentation de vœux, du Président Paul Biya, au corps diplomatique accrédité dans son pays. A entendre ce proche de Laurent Gbagbo, cité au nombre des prévaricateurs de deniers publics, tenir de tels propos, l`on se demander si Allou, certain de la fin du règne de son mentor ne prêche pas pour sa chapelle.

Dans tous les cas, « terrasser » l`arbre avant de « couper les branches », dans l`entendement du Président de la République, le but est le même. Enlever les manettes du pouvoir à Laurent Gbagbo et son clan qui ont dix années durant, maintenu les Ivoiriens dans l`extrême dénuement. Alors que, eux seuls, s`engraissent.

Jean-Antoine Doudou


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS