Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Économie

Annulation de la vignette 2011 : Ouattara renonce à plusieurs milliards...
Publié le samedi 22 janvier 2011   |  Nord-Sud




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Indéniable ! C'est un énorme sacrifice auquel le gouvernement ivoirien vient de consentir en cette période de récession économique. La décision prise par l'équipe de Guillaume Soro d'«exonérer à titre exceptionnel les propriétaires de véhicules, de motos et de bateaux de plaisance du paiement des droits de vignette pour l'année 201» signifie clairement que les autorités légales ont décidé de renoncer à plusieurs milliards de Fcfa. En effet, selon les chiffres 2008 publiés par la Société ivoirienne de contrôle technique automobiles et industriels (Sicta), c'est à peu près 475.000 véhicules qui sont immatriculés. Il est vrai que les tarifs de la vignette ne sont pas uniformes dans la mesure où ils prennent en compte la puissance et l'âge du véhicule. Mais arithmétiquement, si l'on prend un tarif moyen de 30.000 Fcfa, cela reviendrait à la bagatelle somme de 14, 250 milliards de Fcfa que le nouveau régime d'Alassane Ouattara abandonne au profit des automobilistes. Sans compter le nombre de motos et de bateaux de plaisance. Or, à en croire certaines sources, le nombre de véhicules immatriculés a également évolué ces deux dernières années. Eu égard à tous ces indices, c'est clair que les sommes engrangées par le paiement des vignettes pourraient avoisiner ou excéder les 100 milliards de Fcfa. Au-delà donc du simple «cadeau» tel qu'interprété par le monde du transport, plusieurs opérateurs économiques s'accordent à dire unanimement que le gouvernement Soro vient de prouver aux yeux de tous, qu'il reste attentif et préoccupé par la situation difficile que traversent les populations. Puisque cette décision «inédite» marquera toute l'année 2011. «Au moment où le pays est secoué par un conflit post-électoral et où les sanctions économiques tombent chaque jour, c'est en ce moment que les autorités légales, bien qu'encore coincées à l'hôtel du Golf, décident de faire des largesses aux Ivoiriens. Cela prouve qu'elles sont prêtes à faire plus et à mieux faire que l'ancienne équipe qui s'accroche désespérément au pouvoir», se réjouissent de nombreux patrons du monde économique. En attendant un autre «grand coup» du gouvernement Guillaume Soro.

Cissé Cheick Ely


Achetez l'integralite de Nord-Sud  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS