Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Crise Post-Electorale - Les grandes manipulations de la presse française
Publié le lundi 31 janvier 2011   |  Le Temps


Crise
© Reuters
Mardi 11 janvier 2011 à Abidjan


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Sur un plateau d’une télévision italienne, un journaliste du quotidien français de droite, Le Figaro reconnaissait, il y a quelques jours, avec contrition, ne pas savoir beaucoup de choses sur la Côte d’Ivoire et la crise qui la secoue depuis 2002. Il est pourtant le plus prolixe et le plus incisif quand il s’agit de brocarder le Président Gbagbo. Rependant à souhait sa bile sur le Président ivoirien qu’il dit ne pas bien connaître. C’est cela le vrai visage de la presse française dont le professionnalisme fait pâlir n’importe quel éditorialiste africain. Et comme s’ils s’étaient passé le mot, la quasi-totalité des journalistes de la presse française agissent de la même façon. Associant dans un cocktail suffisamment explosif mensonger et demi vérité pour servir la cause de l’Administration française décidée à s’offrir la tête de Gbagbo. C’est bien l’Agence France Presse (Afp) qui, par des moyens heurtant la déontologie élémentaire du journalisme tente de mettre Gbagbo, Président légitimement et légalement élu de Côte d’Ivoire, dans une posture d’usurpation et de confiscation de pouvoir. En diffusant en boucle, des déclarations hostiles au Président Gbagbo. Des déclarations chaque fois démenties par les personnes ou les groupes à qui cette agence les prête. On se souvient d’un Jean Ping, Président de la commission de l’Ua, sursautant dans la cour du palais présidentiel du Plateau, lorsqu’il a entendu un journaliste dire que l’Ua demandait au Président Gbagbo de quitter le pouvoir sans délai. Pourtant, cette information sur la position de l’Ua dans la crise ivoirienne a été donnée par l’Afp. Cette agence s’est encore faite reprendre par le Président Gabonais Ali Bongo qui ne reconnaît pas avoir demandé au Président Gbagbo de céder le pouvoir comme le lui a attribué l’agence française. Dans cette dynamique outrancière de désinformation, elle a osé attribuer au Président Obama un ultimatum sommant le Président Gbagbo de quitter le pouvoir, à défaut de le faire partir par la force. Citant vaguement, sans tact d’ailleurs «un haut fonctionnaire américain». Une légèreté, tout de même surprenante pour une agence de presse que Robert Menard, président de Reporter sans frontière, grand donneur de leçon consulte tous les matins. Faut-il revenir sur les propos attribués au gouvernement sud-africain ? Dans tous les cas, la liste des forfaitures est longue. Et le constat est clair. La presse française qui clame son indépendance et son objectivité, est plutôt une presse tenue en laisse par l’Administration française. Le capital de l’Afp est contrôlé à 50% par l’Etat français qui nomme deux représentants permanents dans son conseil de direction. En outre, l’Etat français et ses administrations constituent les plus gros clients de l’agence avec 45% du chiffre d’affaires. En d’autres termes, partout, l’argent reste le nerf de la guerre. Et les journalistes sous contrôle ne se rencontrent pas seulement en Afrique. Pour la cause de Sarkozy, l’Afp, Le Figaro, Le monde, Libération ou encore France 24 manipulent. Multipliant les termes qui trahissent leur agacement et leur mépris pour l’Afrique. La presse française qui s’époumonait d’un certain unanimisme caractérisant la presse Russe qu’elle disait muselée sous Poutine, surprend tout de même par l’harmonie des chœurs quand il s’agit de la Côte d’Ivoire. Et tous ceux qui essaient de chanter autrement essuient naturellement les réprimandes de Sarkozy, maître de Chœur inexpérimenté de la partition intitulée Gbagbo doit partir. D’une façon ou d’une autre, Sarkozy manipule tout et tout le monde pour son filleul. Ceux qui ont cru jusqu’ici qu’un Blanc ne pouvait pas mentir n’ont qu’a parcourir les colonnes de la presse française.

Emmanuel Fofana




Achetez l'integralite de Le Temps  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS