Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Motion de soutien : L’UPC-Espagne salue la victoire d’Alassane Ouattara
Publié le mardi 8 février 2011   |  Le Patriote




Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Des Ivoiriens ont manifesté, le 22 janvier dernier à Madrid (Espagne), pour exprimer leur soutien au président élu de la Côte d’Ivoire, SEM. Alassane Ouattara. Nous vous proposons leur déclaration.

Après le second tour de l’élection présidentielle tenue le 28 novembre 2010 en Côte d’Ivoire, la commission électorale indépendante déclara M. Alassane Dramane Ouattara vainqueur de cette élection avec 54,10% des voix sur le président sortant, Gbagbo Laurent qui avait obtenu 45,9% des voix. Les résultats de cette élection ont été reconnus et validés tant par les observateurs nationaux qu’internationaux.

Cependant, M.Gbagbo, président sortant et perdant de cette élection, s’accroche au pouvoir et affronte toutes les institutions.

Cela a généré une insécurité dans le pays et donne lieu à des disparitions, meurtres violents et l’exode massif vers les autres pays.

Les menaces et les atrocités commises de la part de Gbagbo contre les Africains et autres nationalités résidant en côte d’Ivoire et qui ternissent considérablement l’image de l’Afrique.

Nous savons que ces assassins amis de Gbagbo passèrent par l’Espagne. Certains continuent de prévoir revenir parce que l’ambassadeur illégitime Paul Abohalé Ayoman, malgré tout, continue dans la chancellerie de Côte d’Ivoire en Espagne.

La femme de Gbagbo, experte à organiser le massacre contre les coopérants, arriva en Espagne comme si rien ne se s’était passé.

Personne ne s’intéressa à ce qui se passa.

Affi N’guessan ensemble avec Blé Goude, disent qu’ils préfèrent la mort que de quitter le pouvoir. Ils sont promoteurs du slogan : “A chaque ivoirien, son blanc”, c’est dire que chaque Ivoirien doit tuer un blanc au nom de la patrie.

Une des missions de ces individus avec Gnamien Yao est la localisation des opposants ivoiriens résidant à l’étranger pour ensuite rechercher et assassiner leurs familles en Côte d’Ivoire. Quand la nuit tombe, la population est effrayée. Les miliciens du président sortant font irruption dans les quartiers, tuent les gens et ensuite les carbonisent pour effacer toute piste de leurs massacres. Ces faits ont été constatés par l’ONU.

Nous exigeons au gouvernement Espagnol et à sa Majesté le Roi d’Espagne, conscients de la souffrance et de la douleur des refugiés africains, qu’ils ne reconnaissent plus jamais M. Paul Ambohalé Ayoman comme ambassadeur de Côte d’Ivoire en Espagne.
Le nouveau président se sent en otage dans son propre pays.

Cette situation est insoutenable, insupportable, lamentable et déplorable pour toute démocratie de voir que le président élu d’un pays soit retenu dans un hôtel.

Chaque jour qui passe Gbagbo tue plusieurs civils

Chaque jour qui passe Gbagbo tue les résidents Africains en Côte d’Ivoire

Chaque jour qui passe Gbagbo tue des personnes innocentes.

C’est pourquoi nous exigeons que l’UE et l’ONU agissent maintenant au nom de la légalité et la démocratie.

Gbagbo dehors,
Non au despotisme !
Gbagbo dehors,
Non au coup d’état !

Nous ne voulons plus de charnier de yopougon.

Non à Paul Ambohalé Ayoman en Espagne !

Au nom de l’Union du peuple de Côte d’Ivoire, nous remercions nos amis africains, amis occidentaux, le reste du monde, la police Espagnole, la gendarmerie, toutes les institutions et les medias pour leur appui inconditionnel et ceux qui nous aident en ce moment de crise.

Madrid le 22 janvier 2011
Président de l’UPC
Yacouba Kone
upcespagne@yahoo.fr


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS