Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Le Colonel François Boti-Bi Goré aux FDS : “Le Devoir vous commande de passer aux ordres du président Ouattara”
Publié le samedi 12 fevrier 2011   |  Le Patriote


Forces
© Autre presse par DR
Photo: le Colonel à la retraite François Boti-Bi (lunettes)


Vos outils

IMPRIMER
height=28
REAGISSEZ

PARTAGEZ
Officiers, sous officiers, soldats, marins de la république de Côte d’Ivoire. Ce texte constitue le troisième appel que je vous adresse des États-Unis d’Amérique.

Notre cher pays la Côte d’Ivoire dan son ensemble et dans sa profondeur, s’est désormais choisi un nouveau président en la personne du Docteur Alassane Dramane Ouattara. Notre pays avait atteint un tel degré de délabrement, d’effondrement, de détournements de tout genre depuis que Gbagbo et son équipe sont au pouvoir, que le peuple démuni, épuisé a enfin décidé de les sanctionner de manière irrémédiable grâce aux élections qui se sont déroulées le 28 Novembre 2010.

Devant le rejet sans appel du peuple, il n’est plus permis aux braves soldats de la république de Côte d’Ivoire que vous êtes, d’obéir aux ordres de Gbagbo et encore moins de rester sous son joug. Le devoir et l’amour sacré de la patrie vous commandent de le réfuter en masse et de passer sans délais aux ordres du président Alassane Dramane Ouattara. C’est en vous parant des vertus essentielles et propres aux véritables soldats de la république, vertus dépouillées du carcan de la théorie et du règlement que vous aurez le caractère dont notre pays a tant besoin aujourd’hui. Caractère qui est un facteur d’ascendant et de victoire. Caractère qui favorise ce que le général De Gaulle appelait le « génie militaire » et qui en clair constitue un génie universel sans lequel Soundiata Keïta, l’Almamy Samory Touré , Béhanzin ou Chaka Zoulou n’eûrent point fondé d’empires, ni Alexandre conquis l’Asie, ni Bismarck unifié l’Allemagne, ni Galilée démontré le mouvement de la terre, ni Clemenceau puis De Gaulle sauvé la France, ni Einstein découvert les lois de la relativité universelle, ni le Mahatma Gandhi expérimenté avec succès les forces de la non violence, ni surtout Mandela triomphé de l’apartheid ou le Président Dia Félix Houphouët Boigny éradiqué les travaux forces imposés aux africains. C’est donc essentiellement de votre caractère que tout dépendra en définitive.

Le monde entier qui vous observe attentivement comprendrait très mal que vous, garants de la liberté et de la protection du peuple, demeuriez passifs et craintifs devant l’usurpation éhontée de la liberté de nos chères populations. C’est le lieu pour moi de vous interpeller, de nous interpeller braves soldats de la république de Côte d’Ivoire pour vous dire : Allez vous, (comme disait le général Charles de Gaulle affectueusement appelé le grand Charles dans les illustres écoles de formation des hommes) allez-vous céder et je cite : <>

Bien sur que non j’en suis persuadé. Vous êtes trop préoccupés par la dure et déplorable situation que traverse notre pays et les souffrances innombrables qu’endure dans sa chair, sa population pour vous laisser distraire par Gbagbo et son équipe. Car en réalité, son objectif est de vous divertir afin de vous détourner de la réalité et prolonger ainsi les souffrances de notre peuple martyrisé. D’où l’excuse trop facile et trop simpliste de la fraude massive imaginée par l’ancien président et son équipe qui prétendent l’avoir découverte ; ce qui est en fait une supercherie destinée à tromper le monde pour rester au pouvoir face à la débâcle cuisante, à l’échec qu’ils ont enregistré. Gbagbo et son équipe ont toujours été très préoccupés uniquement par leurs intérêts personnels au lieu de s’investir pour le bien du peuple. D’où aussi la honte et la crispation odieuse auxquelles ils cèdent aujourd’hui.

« Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où aller », disait Sénèque. Pour les refondateurs qui n’ont de la refondation que le nom et qui ne savent plus réellement ou aller et où donner de la tête, la seule chose dont ils sont désormais capables c’est la fuite en avant ; l’usurpation, la confiscation abusive des bâtiments de l’état, la violence, la tuerie, les crimes de tout genre et l’instauration de la peur à tout prix. C’est ce qu’ils font aujourd’hui. Et c’est la participation à tous ces crimes odieux que vous invitent et vous incitent progressivement et inéluctablement Gbagbo et son équipe pour ne pas avoir à répondre seuls de leurs actes et à payer seuls quand viendra l’heure du jugement. Et c’est votre association à ces crimes que la conscience collective vous dit non.

Dire donc non à Gbagbo et son équipe c’est déserter massivement son camp couvert de sang.

Dussiez-vous le faire les mains nue et même au prix de votre vie.
Ce don de vous-mêmes au pays que vous aimez tant. Ce sacrifice suprême ne se fera pas en vain. ce serait pour une digne et juste cause, une cause sublime. Ce serait pour le choix sacré du peuple ivoirien. Choix opéré et exprimé par les urnes en faveur du Président Alassane Dramane Ouattara, Président élu de la Côte d’Ivoire. Vive l’armée de Côte d’Ivoire fidèle au choix opéré par le peuple et pour le peuple. Vive la Côte d’Ivoire.

Colonel à la retraite François Boti-Bi Goré


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS