Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Politique

Mobilisation du 21 Février : Le RHDP joue son destin
Publié le mercredi 16 fevrier 2011   |  L'Inter


Marche
© Reuters
Marche sur la RTI du camp Ouattara. Jeudi 16 décembre 2010 Abidjan


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), avec l`appui des Forces nouvelles (FN) et de l’Union Pour la Côte d’Ivoire (UPCI) de Gnamien Konan, a appelé les Ivoiriens, vendredi 11 février 2011, à se mobiliser pour installer Alassane Ouattara au palais présidentiel d`Abidjan Plateau. M. Ouattara, rappellons-le, a été déclaré élu par la CEI et l`ONU à l`issue de la présidentielle ivoirienne du 28 novembre 2010, mais n`a pas la réalité du pouvoir conservée par le président Laurent Gbagbo, proclamé élu par le Conseil constitutionnel. Voici plus de deux mois que dure le bras de fer politique et le camp Ouattara ne croit plus vraiment aux pressions de l`extérieur comme pouvant contraindre Gbagbo à céder le fauteuil présidentiel. En début de semaine, Guillaume Soro, chef de la rébellion et Premier ministre d`Alassane Ouattara, a annoncé ``une révolution ivoirienne pour le 21 février`` pour forcer Laurent Gbagbo à quitter la présidence. Cette sortie de M. Soro rappelle fort bien celle qu`il avait faite en décembre 2010 pour tenter d`installer, sans succès, le ``directeur général de la RTI`` nommé par Ouattara. La tentative avortée du secrétaire général des FN de faire asseoir le pouvoir de Ouattara, le 16 décembre 2010, l`avait obligé à brandir l`option militaire contre le régime de Gbagbo. Cette option de moins en moins évoquée aujourd`hui dans la résolution de la crise ivoirienne, a fait revoir sa copie à Guillaume Soro qui a décidé, avec le RHDP, de recourir à nouveau aux actions de masse pour forcer Gbagbo à la sortie. La partie s`annonce difficile pour le RHDP de M. Ouattara qui devra faire face à Laurent Gbagbo et aux Forces de défense et de sécurité de Côte d`Ivoire (FDSCI). L`appel à manifester de Soro, en décembre dernier, avait été tué dans l`œuf grâce à la mobilisation de l`armée qui avait reçu l`ordre d`empêcher toute manifestation de rue non autorisée par le régime Gbagbo. C`est à ce niveau que se situe l`obstacle réel du RHDP- qui ne reconnaît pas le pouvoir de Gbagbo- pour réussir sa révolution annoncée. Tout comme en décembre dernier ils n`avaient pas attendu l`accord du gouvernement Gbagbo pour tenter une marche sur la RTI, Guillaume Soro et le RHDP n`attendront pas l`autorisation du Président reconnu par le Conseil Constitutionnel pour organiser leur manifestation prochaine. Il est à croire que la ``révolution`` du 21 février annoncée par Soro ne sera pas une partie de plaisir pour le RHDP. La coalition houphouétiste joue là son destin, obligée qu`elle est de livrer cet ultime combat avec le camp Gbagbo au risque de perdre sa crédibilité politique au plan national et international. Vaincre ou périr, tel est, à l`évidence, ce qui est réservé au camp Ouattara dans la perspective de la manifestation du 21 février 2011.

TRA BI Charles Lambert


Achetez l'integralite de L'Inter  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS