Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment


Dernières dépêches



Économie

Embargo sur les produits agricoles : Des agriculteurs d’Alépé crient leur indignation
Publié le mercredi 2 mars 2011   |  AIP


Crise
© Reuters
Jeudi 17 février 2011


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Alépé – Des membres de la Coopérative agricole du département d’Alépé (COOPAGDA) ont exprimé leur indignation face à l’embargo sur le cacao ivoirien décrété par l’Union européenne au cours d’une rencontre, samedi, dans ladite localité.

"Cet embargo est un crime", a martelé le président de la coopérative, M. Yapo Kouassi, au nom de ces agriculteurs, lors de cette réunion qui a porté essentiellement sur la question.

"Nous trouvons cet embargo qui frappe le cacao de Côte d’Ivoire anormal", a-t-il ajouté, soulignant que le cacao n’a pas de coloration politique.

"Le cacao est le fruit de notre travail, c’est donc de ce produit que nous vivons, scolarisons nos enfants et soyons nos familles", a conclu le responsable du groupement d’agriculteurs d’Alépé, ville située à une cinquantaine de km d’Abidjan.

Un autre groupe de producteurs de café-cacao du Sud-Bandama s’est également retrouvé, lundi, à Divo, pour protester contre cette décision de l’UE, a-t-on appris.

Depuis le 24 janvier, un embargo de l’UE frappe les ports d’Abidjan et de San Pedro, rendant impossible l’exportation du café et du cacao, deux produits de base de l’économie ivoirienne.

Cette décision a des conséquences désastreuses pour le pays en proie à une grave crise postélectorale depuis le second tour de la présidentielle du 28 novembre, note-t-on.
(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS