Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Sport

Football-Côte d’Ivoire-Bénin à Accra - Eléphants, la tête ailleurs…
Publié le mardi 22 mars 2011   |  Nord-Sud


Football
© AP par DR
Mercredi 17 novembre 2010 - Poznan (Pologne):


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ

Videos

Sans surprise, la CAF a délocalisé la rencontre Eléphants-Ecureuils du Bénin, comptant pour la 3è journée CAN « Gabon-Guinée Equatoriale 2012 », dimanche à Accra. Un scénario qui désole les joueurs.


C’est en traînant les pieds que les footballeurs internationaux ivoiriens retenus par François Zahoui pour affronter le Bénin, dimanche à Accra dans le cadre des éliminatoires CAN « Gabon-Guinée Equatoriale 2012 », embarqueront pour la capitale ghanéenne, aujourd’hui. Ils s’y rendent à contrecœur surtout que les derniers développements de l’actualité en Côte d’Ivoire n’inspirent pas confiance. Pendant longtemps, ils avaient espéré jouer au Stade Houphouet-Boigny et avoir la chance de (re)voir parents, amis et fans. Hélas, leur rêve est brisé… Une décision de la Confédération africaine de football (CAF) qui fait suite à la grave crise post-électorale que connaît la Côte d’Ivoire. Ces derniers jours Yao Kouassi Gervais dit Gervinho, Zokora Didier, Ya Konan Didier, Tiéné Siaka et autres Bamba Souleyman, effrayés par la barbarie des militaires pro-Gbagbo dans les quartiers d’Abobo, de Williamsville, de Koumassi ou encore de Yopougon, prenaient des nouvelles au téléphone auprès de leurs familles ou de leurs amis. Ils ont compris que leur pays était au bord du chaos, de par internet et aux images choquantes des chaînes de télévisions étrangères. A cause de cette actualité douloureuse, ils n’ont vraiment pas l’enthousiasme à jouer au football en ce moment. C’est donc sans enthousiasme qu’ils se préparent à affronter des Béninois (sur)motivés. Plus heureux après leur scrutin présidentiel couronné par la victoire de Yayi Boni, samedi, ceux-ci affichent un optimisme déconcertant. Les Ecureuils qui seront emmenés par Potey, Séssegnon et autres Adenon Khaled espèrent avoir le-dessus sur les Eléphants qu’ils n’ont jamais battus. Cette fois sera-t-elle la bonne ?


Guy-Florentin Yaméogo



Achetez l'integralite de Nord-Sud  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS