Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

En meeting à Port-Bouët Charles Blé Goudé : “Choi a semé les ingrédients de la guerre civile”
Publié le mardi 22 mars 2011   |  Notre Voie


Des
© Reuters


Vos outils

IMPRIMER
height=28

PARTAGEZ
Le “général” Charles Blé Goudé a accusé le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies d’avoir semé les ingrédients de la guerre civile en Côte d’Ivoire, au cours d’un meeting, dimanche, à la Place Laurent Gbagbo, sise à Port-Bouët. «Choi et Nicolas Sarkozy ont semé les ingrédients de la guerre civile en Côte d’Ivoire. Ils ont planifié un génocide», a déclaré Blé Goudé. Le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi a dénoncé les mensonges de Choi, qui, pour lui, ont entraîné la Côte d’Ivoire dans la crise. Il s’agit de la certification des élections et des rapports qui ont induit la communauté internationale en erreur. «Aujourd’hui, alors que le Commando invisible terrorise et tue les populations, Choi et la mission des Nations unies ferment les yeux. Ils font toujours de faux rapports », dira-t-il. Le leader des jeunes patriotes a relevé la bourde du Sud-coréen sur l’accusation d’achat d’armes par le régime Laurent Gbagbo. «L’Onu a présenté ses excuses à la Biélorussie. Mais ce qu’elle n’a pas fait, c’est la présentation d’excuses aux autorités ivoiriennes qu’elle a accusées injustement», a soutenu le «Général». Il a souligné que le représentant de Ban Ki-moon a mis tout le monde d’accord sur sa propension à mentir. «Il faut douter aujourd’hui de Choi. Il faut douter de tout ce qu’il produit comme rapport», a-t-il affirmé. Et le président du COJEP de relever que Choi fait croire depuis quelques semaines que Laurent Gbagbo et les patriotes sont fatigués, et que la chute du régime est pour bientôt. Le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi a rappelé que cette même analyse a été faite en novembre 2004, mais elle s’est révélé fausse. Il a réaffirmé la volonté et la détermination des Ivoiriens à se battre jusqu’au bout pour la sauvegarde de la patrie. A cet égard, le président de l’Alliance des jeunes patriotes a réitéré son appel aux jeunes de Côte d’Ivoire afin qu’ils se rendent à l’Etat-major pour se faire enrôler dans les rangs des Forces armés nationales de Côte d’Ivoire (FANCI).
César Ebrokié


Achetez l'integralite de Notre Voie  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS