Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Gbagbo doit "entendre le message" de l`ONU et "arrêter de faire couler le sang" (Paris)
Publié le jeudi 31 mars 2011   |  AFP


Le
© Reuters
Le Ministre de la Défense Alain Juppé attend à l`Assemblée nationale française à Paris le 18 Janvier, 2011


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

PARIS, Le président sortant de Côte d`Ivoire Laurent
Gbagbo doit "entendre le message" du Conseil de sécurité de l`ONU, qui a exigé
mercredi son départ immédiat, et "arrêter de faire couler le sang" des
Ivoiriens, a déclaré jeudi le ministère français des Affaires étrangères.
"Le Conseil de sécurité exige clairement que la volonté du peuple ivoirien
soit respectée et appelle instamment Laurent Gbagbo à reconnaître pleinement
Alassane Ouattara comme président légitimement élu de Côte d`Ivoire", a
déclaré Bernard Valero, le porte-parole du ministère.
"Par cette résolution, les membres du Conseil de sécurité apportent leur
plein soutien à la paix et à la démocratie en Côte d`Ivoire. Ils adressent
également un message très clair à Laurent Gbagbo: il doit respecter la volonté
du peuple ivoirien", a poursuivi le porte-parole, au cours d`un point de
presse.
"Laurent Gbagbo et ses proches doivent entendre ce message et arrêter de
faire couler le sang de leurs compatriotes", a-t-il insisté.
Les forces d`Alassane Ouattara, président ivoirien reconnu par la
communauté internationale, ont pris l`avantage sur le terrain ces derniers
jours, en s`emparant mercredi de la capitale politique Yamoussoukro et en
prenant jeudi le contrôle de San Pedro, le premier port d`exportation de cacao
au monde.
Elles se trouvaient jeudi après-midi à 130 km d`Abidjan, la capitale
économique déjà désertée par environ un million (sur 5 millions) d`habitants
et où grandissait la crainte d`affrontements sanglants.
"Afin de répondre aux besoins de la population ivoirienne et face à
l`accroissement du nombre de déplacés intérieurs et de réfugiés" dans les pays
voisins, la France a annoncé jeudi sa décision "d`apporter une aide
humanitaire d`urgence" d`un montant global de "2,5 millions d`euros".
"Un million d`euros sera alloué au Programme alimentaire mondial (PAM) dans
le cadre d`un programme d`assistance d`urgence aux déplacés en Côte d`Ivoire
et aux familles d`accueil", a déclaré Bernard Valero, ajoutant que 500.000
euros seraient alloués au PAM au Liberia, où près de 100.000 Ivoiriens sont
réfugiés.
Des aides seront également affectées au Haut commissariat aux réfugiés de
l`ONU (HCR), au Comité international de la Croix-Rouge et à d`autres
organisations humanitaires, selon le porte-parole.

LIENS PROMOTIONNELS