Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire : libération du prêtre de l`ONG Caritas enlevé mardi à Abidjan
Publié le jeudi 31 mars 2011   |  AFP


Crise
© Autre presse par ©CICR/S. Barthélémy
Crise humanitaire: la Croix-Rouge en aide aux victimes des violences intercommunautaires
Photo: Mission catholique de Duékoué, Côte d`Ivoire. Aidée par un volontaire de la Croix-Rouge de Côte d`Ivoire, une femme emmène des biens de première nécessité distribués par le CICR


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

ABIDJAN - La mission de l`ONU en Côte d`Ivoire (Onuci) a annoncé jeudi avoir obtenu la libération du prêtre représentant le réseau humanitaire catholique Caritas, enlevé mardi à Abidjan.
La mission onusienne "a pu obtenir la libération du père Richard Kissi qui
était aux mains d`éléments du +Commando Invisible+ à Anyama. Il en fait de
même pour 150 prêtres de la paroisse qui arriveront à Abidjan d`un instant à
l`autre en provenance d`Abobo", selon le texte.
Le "commando invisible" est constitué d`insurgés favorables au président
ivoirien reconnu par la communauté internationale Alassane Ouattara, très
présents dans les quartiers nord d`Abidjan, notamment Abobo et Anyama.
Le réseau humanitaire catholique Caritas avait annoncé un peu plus tôt
l`enlèvement par un groupe armé près d`Abidjan de son représentant en Côte
d`Ivoire, un prêtre, dont il réclamait la "libération immédiate".
"Caritas demande la libération immédiate du père Richard Kissi, le
directeur de Caritas à Abidjan", selon un communiqué de Caritas transmis à
Paris par l`antenne française du réseau international humanitaire, l`ONG
Secours Catholique/Caritas France.
D`après Caritas, le père Kissi, un prêtre de nationalité ivoirienne et
directeur diocésain de Caritas à Abidjan, "a été enlevé le 29 mars en fin de
matinée par un groupe armé".
Il "se rendait mardi dans la commune d`Anyama en banlieue d`Abidjan afin
d`y procéder à l`évacuation des séminaristes du Grand Séminaire après de
violents affrontements dans ce quartier", selon l`ONG.

LIENS PROMOTIONNELS