Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: les tirs d`armes lourdes reprennent à Abidjan
Publié le samedi 2 avril 2011   |  Libération


Forces
© Getty Images
Forces loyal to presidential claimant Alassane Ouattara ride on the back of a pickup about 20 km (12 miles) north of Abidjan April 1, 2011


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Les combats ont fait rage vendredi à Abidjan entre les forces du chef d`Etat ivoirien sortant Laurent Gbagbo, qui s`accroche désespérément au pouvoir, et celles de son rival Alassane Ouattara. Les tirs avaient baissé d`intensité dans l`après-midi et en soirée mais ont repris ce matin. Les pillages se poursuivent et les civils restent cloîtrés.

Les Etats-Unis ont appelé vendredi soir la force française Licorne et celle de l`ONU (Onuci) à agir pour protéger les civils.

Les appels à quitter le pouvoir lancés à Gabgbo se multiplient, de la Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest (Cédéao) au secrétaire général de l`ONU, à la France, aux Etats-Unis et à l`Union européenne. Mais un porte-parole de Laurent Gbagbo a répété que ce dernier n`«abdiquerait pas».

A lire:

Le compte-rendu de la journée de vendredi et le tchat avec Thomas Hofnung, journaliste à Libé

Tous nos articles, analyses, reportages dans notre dossier «La Côte-d`Ivoire déchirée»

Le blog Posts Afrique, tenu par plusieurs journalistes de Libé

-------------------------------------------------------------------

12h30 Dans un message lu sur la télévision d`Etat RTI, des militaires fidèles au président sortant Laurent Gbagbo appellent à la mobilisation des troupes pour la «protection des institutions de la République».

Midi Environ 1400 ressortissants français et d`autres nationalités sont regroupés dans le camp militaire français de Port-Bouët à Abidjan, sous la protection de la force Licorne, indique à Paris l`état-major des armées.

11h30 Alassane Ouattara doit empêcher ses forces de commettre des actes de représailles contre les partisans de son rival Laurent Gbagbo à Abidjan, conjure l`organisation Human Rights Watch (HRW).
... suite de l'article sur Libération

LIENS PROMOTIONNELS