Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: la crise depuis le second tour de la présidentielle (Chronologie)
Publié le lundi 4 avril 2011   |  AFP


Résultats
© Reuters par DR
Résultats des Présidentielles 2010: le Président de la CEI, Youssouf Bakayoko et le porte-parole, Bamba Yacouba face à la presse à Paris
Vendredi 31 Décembre 2010. Paris (France). Photo: le Président Youssouf Bakayoko


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

ABIDJAN, 4 avr 2011 (AFP) - Dates-clés de la crise en Côte d`Ivoire depuis
le second tour de l`élection présidentielle:

--NOVEMBRE 2010--
- 28: Second tour de la présidentielle entre le président sortant Laurent
Gbagbo et l`ex-Premier ministre Alassane Ouattara. Les deux camps s`accusent
d`avoir empêché les électeurs de voter dans certaines régions.

--DECEMBRE--
- 2: La Commission électorale annonce la victoire de Ouattara (54,1%),
résultat rejeté par le Conseil constitutionnel acquis à Gbagbo.
- 3: Gbagbo est proclamé vainqueur (51,45%) par le Conseil constitutionnel.
L`ONU reconnaît la victoire de Ouattara. L`UE, la France et les Etats-Unis
félicitent Ouattara et demandent à Gbagbo de s`incliner.
- 4: Gbagbo investi chef de l`Etat. Ouattara prête serment "en qualité de
président" et reconduit Guillaume Soro Premier ministre. Gbagbo nomme Gilbert
Aké N`Gbo Premier ministre.
- 7: La Cédéao suspend la Côte d`Ivoire et demande à Gbagbo de "rendre le
pouvoir", suivie par l`Union africaine.
- 16: Une marche des partisans de Ouattara sur la TV d`Etat réprimée. Le
Golf Hôtel, QG de Ouattara, soumis à un blocus.
- 18: Gbagbo exige le départ de la mission de l`ONU (Onuci) et de la force
française Licorne.
- 24: La Cédéao menace d`user de la force pour chasser Gbagbo.

--JANVIER 2011--
- 6: Washington gèle les avoirs de Gbagbo.
- 18: L`Onuci dénonce des "actes répétés d`agression contre ses
patrouilles".
- 19: L`ONU vote l`envoi de 2.000 hommes supplémentaires.
- 28: L`UA met en place un "panel" de chefs d`Etat sur la crise.

--FEVRIER--
- 2: Extension de la liste de sanctions de l`UE.
- 17: Gbagbo "nationalise" les filiales des banques françaises BNP Paribas
et Société Générale, qui ont fermé après la déstabilisation du système
bancaire causée par la rupture entre la banque centrale ouest-africaine BCEAO
et Abidjan.
- 19: Début à Abidjan d`une nouvelle flambée de violences.

--MARS--
- 7: Gbagbo décrète le contrôle par l`Etat de l`achat et de l`exportation
de cacao, puis demande aux multinationales de reprendre leurs exportations. Le
camp Ouattara prolonge la suspension des exportations.
- 10: L`UA confirme l`élection de Ouattara.
- 28: Début d`une offensive vers le Sud des forces de Ouattara, qui
prennent en quatre jours le contrôle de quasiment tout le pays, à l`exception
de bastions de fidèles de Gbagbo à Abidjan.
- 31: Les forces pro-Ouattara entrent à Abidjan, début de combats entre
militaires fidèles à Gbagbo et Forces républicaines de Ouattara.

--AVRIL--
- 1er: Le camp Gbagbo affirme avoir repoussé une offensive des forces de
son rival sur le palais présidentiel et la résidence de Gbagbo à Abidjan.
- 2: Tirs d`armes lourdes dans le quartier du palais présidentiel. L`ONU et
des organisations internationales font état de massacres de plusieurs
centaines de personnes fin mars dans l`Ouest.
- 3: Licorne, après l`Onuci, prend le contrôle de l`aéroport d`Abidjan.
Premiers départs d`étrangers.
- 4: La France entame le "regroupement" de ses ressortissants à Abidjan et
envoie des renforts. Les forces pro-Ouattara affirment être passées à
l`offensive dans Abidjan. Les forces de l`ONU et de la France frappent les
derniers bastions de Gbagbo, dont son palais et sa résidence.
acm/ej

LIENS PROMOTIONNELS