Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Abidjan/Paris: dates-clés depuis 2002 (Chronologie)
Publié le lundi 4 avril 2011   |  AFP


Forces
© Autre presse par DR
Forces françaises en Côte d`Ivoire : Le général Henri Poncet, ancien commandant de l`Opération Licorne


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

ABIDJAN - La France a commencé lundi à regrouper ses ressortissants à Abidjan et envoyé 150 soldats supplémentaires pour renforcer la force Licorne, qui a pris la veille le contrôle de l`aéroport d`Abidjan, suppléant la Mission de l`ONU en Côte d`Ivoire (Onuci).
L`opération Licorne a été déployée au lendemain du putsch raté de septembre
2002, notamment pour évacuer les ressortissants étrangers. Sous commandement
français mais sous mandat onusien, elle est chargée de soutenir l`Onuci.

- 22 sept 2002: Arrivée de renforts militaires français pour assurer la
protection des étrangers, s`ajoutant aux 600 hommes du 43e BIMA (Bataillon
d`infanterie de marine) stationnés à Abidjan.
- 25-27 sept: Les troupes françaises évacuent plus de 2.000 étrangers de
Bouaké (centre). Quelque 3.000 seront évacués du pays.
- 1er oct: Arrivée d`éléments de la Légion étrangère à Bouaké, quartier
général de la rébellion. Le 20, les militaires français se déploient le long
d`une "ligne de cessez-le-feu" d`est en ouest.

- 3 jan 2003: Le chef de la diplomatie française Dominique de Villepin
reçoit un accueil mouvementé à la résidence présidentielle avant d`obtenir un
engagement des parties à respecter un cessez-le-feu.
- 24 jan: Les principaux partis et les mouvements rebelles signent à
Marcoussis (France) des accords prévoyant le maintien du président Laurent
Gbagbo et un gouvernement ouvert à toutes les parties, y compris les rebelles.
Manifestations antifrançaises pour dénoncer les accords. Attaques contre
des lieux symbolisant la présence française.
- 25 août: Deux soldats français tués lors d`un accrochage avec des
"éléments incontrôlés" des Forces nouvelles (FN, rébellion), premiers "morts
au combat".

- 6 nov 2004: Deux jours après la relance du conflit par des raids aériens
contre des rebelles, neuf soldats français sont tués dans un raid loyaliste à
Bouaké. Les militaires français détruisent une partie de l`aviation
ivoirienne. Manifestations antifrançaises et exactions provoquent le départ de
plus de 8.000 Français. 57 civils ivoiriens sont tués par l`armée française,
selon Abidjan. Paris porte son dispositif militaire à plus de 5.000 hommes.

- 15 sept 2007: Démantèlement du dernier poste de contrôle de la Zone de
confiance (ZDC), surveillée par l`Onuci et Licorne.

- 18 avr 2008: Gbagbo se réjouit des "bonnes" relations Paris/Abidjan, "en
voie de normalisation" depuis l`arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy.
- 14-15 juin: Visite de Bernard Kouchner, la première d`un ministre
français des Affaires étrangères depuis 2003.

- 24 jan 2011: Nicolas Sarkozy affirme que le gouvernement du président
reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara, est le seul
"légal et légitime".
- 3 avr: Licorne prend le contrôle de l`aéroport d`Abidjan en coordination
avec l`Onuci (état-major des armées à Paris). Paris annonce l`envoi de 300
soldats en renfort. Le camp Gbagbo dénonce Licorne comme une "armée
d`occupation".
- 4 avr: La France commence à regrouper ses ressortissants à Abidjan et
envoie 150 soldats supplémentaires pour protéger les expatriés, portant à
l`effectif de Licorne à 1.650 hommes. Nouvelle réunion à Paris autour de
Nicolas Sarkozy.

LIENS PROMOTIONNELS