Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: l`offensive des forces pro-Ouattara (Film)
Publié le lundi 4 avril 2011   |  AFP


Règlement
© Getty Images par DR
Règlement militaire du conflit ivoirien: Les Forces républicaines à Duékoué
Duékoué. Members of Pro-Ouattara forces hold their weapons on March 29, 2011 in Duekoue, in western Ivory Coast. Forces backing Ivory Coast`s recognised president Alassane Ouattara today approached the capital Yamassoukrou in a vast offensive to seize control after a disputed election.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

ABIDJAN, Rappel des événements en Côte Ivoire depuis le
début de l`offensive lancée fin mars par les forces soutenant le président
reconnu par la communauté internationale Alassane Ouattara contre le régime du
président sortant Laurent Gbagbo:

--MARS 2011--

- 28: Début d`une grande offensive militaire vers le Sud des forces
soutenant Ouattara, quatre mois jour pour jour après le début d`une meurtrière
crise post-électorale. L`offensive est confirmée à l`état-major des Forces
républicaines, nouvelle dénomination des forces pro-Ouattara, rassemblant
essentiellement les ex-rebelles des Forces nouvelles (FN).

- 29: Les combattants pro-Ouattara prennent le contrôle de Bondoukou (est),
Abengourou (sud-est), Daloa (centre-ouest) et Duékoué (ouest).

- 30: Les forces pro-Ouattara prennent la capitale politique Yamoussoukro
et Gagnoa (centre-ouest), dans la région natale de Gbagbo.
Sanctions de l`ONU contre Gbagbo, son épouse et trois autres proches.

- 31: Les forces pro-Ouattara prennent San Pedro (sud-ouest), premier port
d`exportation de cacao au monde. Les forces de l`ordre ont globalement lâché
Gbagbo, qui ne dispose plus que d`unités de forces spéciales.
Dans la nuit, les forces pro-Ouattara entrent à Abidjan, début des combats.

--AVRIL--

- 1er: Le camp Gbagbo affirme avoir repoussé une offensive des forces de
son rival sur le palais présidentiel et la résidence de Gbagbo à Abidjan.

- 2: Tirs nourris d`armes lourdes dans le quartier du palais présidentiel
et près du camp d`Agban. Quatre Casques bleus "grièvement blessés" par des
militaires de Gbagbo (ONU).
Selon l`ONU et plusieurs organisations internationales, la prise fin mars
par les combattants pro-Ouattara de Duékoué (ouest) s`est accompagnée de
massacres à grande échelle, les bilans allant de 330 tués à un millier de
"morts ou disparus".

- 3: Licorne a pris le contrôle de l`aéroport d`Abidjan quelques jours
après l`Onuci (Paris). Le camp Gbagbo dénonce Licorne comme une "armée
d`occupation". Renforts français.
La TV d`Etat (camp Gbagbo) diffuse de violents messages contre la France.
L`Onuci "relocalise" son personnel non essentiel d`Abidjan vers Bouaké
(centre).
Premiers départs d`étrangers d`Abidjan.
Le chef de l`armée, le général Philippe Mangou, rencontre Gbagbo, après
avoir quitté l`ambassade sud-africaine où il s`était réfugié.

- 4: La France commence à regrouper ses ressortissants à Abidjan et envoie
150 soldats supplémentaires, portant l`effectif de Licorne à 1.650 hommes.
L`"offensive" des forces de Ouattara contre les derniers bastions tenus à
Abidjan par Gbagbo a été lancée (camp Ouattara).
Des hélicoptères de l`Onuci tirent à Abidjan sur le palais et la résidence
de Gbagbo, ainsi que sur deux camps de son armée (force onusienne). Quatre
hélicoptères de Licorne tirent sur le camp de gendarmerie d`Agban (AFP).
La présidence française confirme que les troupes de l`Onuci ont engagé des
actions auxquelles participent les forces françaises pour neutraliser les
armes lourdes utilisées par le camp Gbagbo contre les civils. Les frappes
résultent d`une demande "urgente" du secrétaire général de l`ONU (responsables
ONU). Les frappes sont "des actes illégaux" et une "tentative d`assassinat"
(conseiller Gbagbo).
Plusieurs personnes enlevées à Abidjan, dont deux Français (Paris).
250 étrangers quittent Abidjan.
acm/pb

LIENS PROMOTIONNELS