Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Le pape appelle à "éviter les effusions de sang" en Côte d`Ivoire et en Libye
Publié le mercredi 6 avril 2011   |  AFP


Eglise
© Autre presse par DR
Eglise catholique - Pr Andrea Riccardi, fondateur de la Communauté Sant’Egidio
Photo: Pr Riccardi en compagnie du pape Benoît XVI


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

CITE DU VATICAN (Saint-Siège) - Le pape Benoît XVI a lancé un appel "à
toutes les parties en cause" en Côte d`Ivoire et en Libye pour "engager un
travail de pacification et de dialogue et éviter de nouvelles effusions de
sang", mercredi lors de son audience hebdomadaire au Vatican.
Le pape a assuré continuer à "suivre avec une grande appréhension les
événements dramatiques que les chères populations de Côte d`Ivoire et de Libye
sont en train de vivre ces jours-ci".
"Je prie pour les victimes et je suis proche de tous ceux qui souffrent",
a-t-il affirmé, avant de rappeler que "la violence et la haine sont toujours
une défaite".
Le pape a enfin adressé "un nouvel appel à toutes les parties en cause à
engager un travail de pacification et de dialogue et à éviter de nouvelles
effusions de sang".
En Libye, le chef militaire des rebelles libyens a vivement critiqué mardi
l`Otan, l`accusant de "laisser mourir les habitants de Misrata" (ouest) sous
les tirs des forces de Mouammar Kadhafi, qui ont également gagné du terrain
dans l`Est, près de Brega.
En Côte d`Ivoire, le président sortant Laurent Gbagbo refusait toujours
mercredi matin de reconnaître sa défaite malgré l`écroulement de son régime et
la demande de cessez-le-feu de son armée, sonnée par des frappes de la France
et de l`ONU avant l`avancée des forces d`Alassane Ouattara.
Devant les fidèles rassemblés place Saint-Pierre, le pape a espéré que son
émissaire, le cardinal Peter Kodwo Turkson, qu`il avait "chargé de se rendre
en Côte d`Ivoire pour manifester (sa) solidarité, puisse bientôt entrer dans
le pays".
Parti de Rome le 1er avril, l`envoyé du pape était resté bloqué à Accra,
capitale du Ghana, en raison des combats à Abidjan.
Il est désormais dans l`attente qu`un avion de l`Opération des Nations
unies en Côte d`Ivoire (Onuci) le conduise à Abidjan, selon l`agence
spécialisée dans les informations religieuses I.MEDIA.

LIENS PROMOTIONNELS