Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Côte d`Ivoire: l`ONU demande un accès urgent aux victimes à Abidjan
Publié le mercredi 6 avril 2011   |  AFP


Un
© Getty Images
Un cadavre d`un homme brûlé se trouve dans un quartier de la ville de Duékoué, où les fonctionnaires des Nations Unies a déclaré que "plusieurs centaines" de personnes ont été tués dans des massacres et la semaine dernière une fosse commune avait presque 200 corps


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

L`ONU a lancé un appel pressant mercredi pour demander un accès immédiat aux victimes des violences dans la capitale économique ivoirienne d`Abidjan.
"La situation à Abidjan est extrêmement préoccupante", a déclaré à l`AFP la
porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l`ONU
(Ocha), Elisabeth Byrs.
"Il faut que les travailleurs humanitaires et notamment les membres de la
Croix-Rouge qui viennent pour ramasser les blessés puissent le faire sans
essuyer des tirs", a-t-elle souligné.
Elle a expliqué que le travail des humanitaires était entravé par
l`insécurité croissance, dont "la criminalité, en hausse actuellement à
Abidjan".
"Il y a des groupes armés rebelles -- on ne sait pas à qui ils
appartiennent -- qui pillent non seulement les maisons des personnes privées
mais également certaines réserves des agences humanitaires", a-t-elle expliqué.
A Abidjan, la résidence du président sortant ivoirien Laurent Gbagbo était
assiégée mercredi par les troupes de son rival Alassane Ouattara.
"Un collège à Abidjan nous a informé de la gravité de la situation", a
insisté Mme Byrs, expliquant que les migrants réfugiés dans les ambassades
avaient "besoin de tout".
Selon la porte-parole, quelque 2.000 Maliens sont ainsi réfugiés dans leur
ambassade", avec des femmes enceintes, des enfants" et "même un corps qui n`a
pas pu être enterré".
"Les coups de téléphone pleuvent, les gens essaient de se faire accepter
dans un hôpital, ils appellent des dizaines de fois... Et bien sûr le problème
des ambulances qui ont du mal à circuler", s`est-elle alarmée.
Pour sa part, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a également
demandé un accès urgent aux blessés.
"À Abidjan, la population civile est frappée de plein fouet par les
conséquences des combats de ces dernières heures. Des blessés sont gardés à la
maison faute de pouvoir être évacués", a déploré le CICR dans un communiqué.
Un avion affrété par l`organisation basée à Genève s`est posé mercredi à
Man, dans le nord de la Côte d`Ivoire, avec à son bord près de 12 tonnes de
matériel, qui seront distribuées dans l`ouest du pays et à Abidjan "dès que la
situation de sécurité le permettra".

LIENS PROMOTIONNELS