Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

HRW accuse les forces pro-Ouattara et pro-Gbagbo de massacres dans l`Ouest
Publié le samedi 9 avril 2011   |  AFP


Tournée
© Primature par DR
Tournée au front Ouest: le premier ministre Guillaume Soro à Zouhan-Hounien, Bin-Houyé, Toulepleu et à la frontière du Libéria
Tournée du premier ministre à Zouhan-Hounien, Bin-Houyé, Toulepleu et à la frontière du Libéria, en mars 2011. Guillaume Soro visite les troupes des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Photo: des caisses de munitions du BM-21 (camion soviétique lance-roquettes multiples de 122 mm) saisi


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

L`organisation de défense des droits de l`homme Human Rights Watch a accusé samedi les forces pro-Ouattara et les forces pro-Gbagbo d`avoir commis des massacres dans l`Ouest ivoirien,
affirmant détenir de nouvelles preuves de ces atrocités déjà dénoncées par l`ONU et des ONG.
Les forces loyales à Alassane Ouattara, président ivoirien
internationalement reconnu, ont tué ou violé des centaines de personnes et
brûlé des villages, fin mars, dans l`ouest de la Côte d`Ivoire, a affirmé HRW
dans un rapport publié à New York.
L`ONG affirme aussi avoir des preuves d`atrocités commises par les forces
de Laurent Gbagbo, le président ivoirien sortant, dont un massacre commis à
Blolequin le 28 mars de plus de cent hommes, femmes et enfants originaires du
nord de la Côte d`Ivoire et de pays voisins. Le 29, dix autres de même origine
ont été tués à Guiglo et huit Togolais dans un village près de Blolequin,
ajoute HRW.
Après avoir interviewé plus de 120 témoins de massacres et de proches de
victimes à la frontière entre la Côte d`Ivoire et le Liberia, ainsi qu`une
vingtaine de personnes dans les villes de Guiglo, Duékoué et Blolequin
contactées par téléphone, HRW affirme détenir de nouvelles preuves
d`exécutions arbitraires de partisans de Laurent Gbagbo lorsque les forces
d`Alassane Ouattara se sont emparées des fiefs du président sortant dans
l`Ouest.
Selon HRW, des centaines de personnes ont été tuées à Duékoué lors de la
prise de la ville le 29 mars.

LIENS PROMOTIONNELS