Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Crise ivoirienne: la presse belge partagée entre inquiétude et soulagement
Publié le mardi 12 avril 2011   |  AFP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos
BRUXELLES, La tâche qui attend le président ivoirien
Alassane Ouattara, après l'arrestation lundi de son rival, le président
sortant Laurent Gbagbo, est redoutable, ont estimé mardi des journaux belges,
partagés entre inquiétude et soulagement.
"Ouattara hérite du chaos" titre le grand quotidien bruxellois Le Soir,
pour qui "une nouvelle page s'ouvre en Côte d'Ivoire". "La démocratie
l'emporte mais à quel prix? Le pays, déjà dans une situation humanitaire très
préoccupante, pourrait être en proie à de violents règlements de compte".
"Ouattara, malgré l'onction de la communauté internationale, risque d'être
éclaboussé par les pillages et les tueries commises par les troupes qu'il
contrôle mal", s'inquiète Le Soir.
Ce journal s'interroge aussi sur le rôle exact de la France dans les
derniers événements, "qui fait polémique".
Le quotidien La Libre Belgique souligne lui le "soulagement" suscité "de
par le monde" par l'arrestation de Laurent Gbagbo.
Soulagement notamment "dans nombre de pays africains", note-t-il.
"Si le discours anti-français de Gabgbo a séduit de nombreux habitants du
continent, ulcérés par le néocolonialisme observé dans de nombreux pays, comme
l'avait fait, celui anti-Britanniques et anti-Blancs, du Zimbawéen Robert
Mugabe, beaucoup d'Africains s'inquiètent aussi de la perspective de voir un
dirigeant politique combattre sa défaite électorale par la guerre civile,
entraînant le pays dans sa chute".
"Cette année doit donner lieu à onze élections présidentielles en Afrique",
a rappelé la Libre Belgique, dénonçant les "mauvais perdants.

LIENS PROMOTIONNELS