Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Licorne "mission accomplie" doit "se replier sur ses bases" (Longuet)
Publié le mardi 12 avril 2011   |  AFP


French
© Getty Images
French Defence Minister Gerard Longuet (L) leaves the presidential Elysee Palace in Paris on April 3, 2011 after a meeting with France`s President Nicolas Sarkozy, focused on the situation in Ivory Coast, one day after France called for restraint in Ivory Coast and an end to violence against civilians after the UN reported mass killings in the west of the country.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos
PARIS, Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a
estimé mardi que la mission de la force française Licorne en Côte d`Ivoire
était "totalement accomplie", au lendemain de l`arrestation de l`ancien
président Laurent Gbagbo, et qu`elle devait se replier progressivement sur ses
bases.
"La mission Licorne avait deux mandats. Le premier était de protéger nos
ressortissants et ceux qui faisaient confiance à la protection de l`armée
française. Ce premier mandat a été totalement respecté", a-t-il déclaré devant
l`Assemblée nationale.
"Si l`on excepte deux de nos compatriotes enlevés tardivement au Novotel,
aucun ressortissant français n`a eu à souffrir sur sa personne physique de la
situation d`instabitité absolue ouverte par l`obstination de l`ancien
président Gbagbo à ne pas reconnaître sa défaite", a-t-il poursuivi.
Selon le ministre, le deuxième mandat de Licorne "était de se mettre à la
disposition (...) à la demande exclusive des Nations unies" pour "que les
armes lourdes ne soient pas l`arbitre d`un débat ivoiro-ivoirien qui aurait dû
rester un débat civil et que seule l`obstination de l`ancien président n`a pas
permis de rester tel".
"Licorne a permis de réduire les armes lourdes et aux soldats du président
élu de se saisir de la personne de l`ancien président Gbagbo", a-t-il noté.
"Mission accomplie totalement. A cet instant le rôle de Licorne est de se
replier sur ses bases et dans le cadre des accords à régresser
progressivement, la sécurité revenant", a conclu le ministre.
De 980 soldats au début de la crise, l`effectif de Licorne avait été porté
à 1.700 depuis février. Gérard Longuet avait estimé lundi qu`il avait
"vocation de revenir en dessous de la position de départ"

LIENS PROMOTIONNELS