Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, rassure les fonctionnaires : “Nous payerons deux mois de salaire dès la semaine prochaine”
Publié le vendredi 22 avril 2011   |  Le Patriote


Message
© Présidence par Aristide
Message du Nouvel an : le Président Alassane Ouattara présente ses voeux à la Nation
Jeudi 30 décembre 2010. Abidjan


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a rendu hier après-midi une visite de courtoisie à son aîné Henri Konan Bédié, dans sa résidence, non loin de l’hôtel du Golf. Après leur tête-à-tête qui a duré une trentaine de minutes, les deux personnalités ont bien voulu se confier à la presse. Nous vous proposons leurs différentes déclarations.
«Je suis venu saluer le président Bédié, bien entendu en tant que mon aîné et président du RHDP. Ensuite, je lui ai fait le point du processus de sécurisation de la ville d’Abidjan. Je lui ai indiqué que dans l’ensemble, les choses se passent bien. Il reste quelques poches (de résistance) à tenir, notamment à Yopougon. Le processus est en cours. Les activités reprennent lentement. Il y a des contraintes par rapport aux salaires. Les fonctionnaires n’ont pas perçu leurs salaires depuis bientôt deux mois, je lui ai dit que grâce aux efforts des uns et des autres, notamment le soutien important de la France, nous serons en mesure de payer deux mois de salaire dès la semaine prochaine.
En ce qui concerne la question du carburant, nous avons eu des contacts avec le Nigéria pour que nous soyons ravitaillés en pétrole brut. Ce qui va nous permettre de ne pas avoir de rupture en carburant ou en gaz butane. Egalement, les banques vont rouvrir la semaine prochaine, après nos contacts avec le gouverneur de la Bceao et les dirigeants des différentes banques commerciales. Disons donc que d’ici la fin du mois, la normalisation sera une réalité. Bien sûr, la sécurisation doit se poursuivre parce que nos concitoyens ont besoin de sérénité et de paix. Le désarmement des miliciens continue. J’en profite pour lancer à nouveau un appel à tous ceux qui détiennent des armes de manière illégale. Je leur demande encore une fois de les déposer.
C’est cela notre volonté. Que les uns et les autres déposent les armes pour que nous puissions entrer dans la phase de réconciliation. Je lui ai également fait le point concernant les personnes qui ont été arrêtées en même temps que l’ancien président Laurent Gbagbo et son épouse, et toutes les dispositions prévues pour que les choses se passent normalement en fonction des critères prévus par notre justice.
Nous avons aussi parlé de l’investiture qui doit avoir lieu normalement dans la seconde quinzaine de mai à Yamoussoukro. Toutes les dispositions seront donc prises à temps et le gouvernement sera formé après l’investiture. Au-delà, nous comptons préparer les élections législatives au niveau du RHDP. Nous souhaitons que ces élections aient lieu avant la fin de l’année. Naturellement, il y a beaucoup de choses à faire. La Commission électorale doit être en place. Il y a un certain nombre d’archives à retrouver. C’est un vaste chantier qui nous attend au cours des prochains mois.
Le Président Bédié, comme à son habitude, m’a donné beaucoup de conseils, aussi bien sur la marche politique, la manière dont nous devons engager les choses, que sur la nécessité de faire en sorte que la cohésion soit renforcée et que la paix soit durable. Il m’a chargé de parler à tous les acteurs, pour que nous puissions avoir une paix définitive dans notre pays. Il m’a réitéré son soutien. Il m’a dit qu’il sera toujours là pour m’apporter les conseils et l’appui nécessaires.»


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS