Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Société

Répondant à l’appel de reprise du travail du chef de l’Etat - L’UGTCI pour la reprise des activités et favorable au retour de la paix
Publié le mercredi 27 avril 2011   |  Le Nouveau Réveil




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Suite au discours du président de la république, appelant l'ensemble des ivoiriens à la paix, au pardon et à la réconciliation, l'Union général des travailleurs de Côte d'Ivoire. Dénonce l'escalade de la violence, les pillages, et les pertes en vies humaines, demande que le président se penche sur la situation particulière des travailleurs dans leur ensemble, et surtout ceux du privé.
Sur convocation du Camarade ADE-MENSAH François, Secrétaire Général de l'UGTCI, le Comité Exécutif s'est réuni en session extraordinaire le jeudi 21 avril 2011 à la Bourse du Travail de Treichville, à l'effet d'analyser la situation des travailleurs au regard des derniers développements de l'actualité politique de notre pays.
Après le rappel de la situation sociopolitique antérieure marquée par l'arrêt de la quasi totalité des activités économiques du secteur privé et de l'administration en général;
Vu les difficultés rencontrées par les travailleurs tant au plan sécuritaire qu'aux menaces d'atteinte à leur intégrité physique et morale;
Constatant la défaillance des structures étatiques au regard de la récurrence des crises sociales et de l'escalade de la violence, exacerbée par les pillages, l'exode des populations, l'embrigadement et l'armement de la jeunesse qui ont eu pour conséquence, la dégradation de la cohésion sociale mettant ainsi en péril l'avenir de la nation;
Notant que les travailleurs dans leur grande majorité sont en détresse du fait d'une crise économique généralisée dont les indicateurs affichent un taux de croissance nul, un chômage galopant, une flambée vertigineuse des prix des denrées alimentaires et un surcoût des tarifs de transport;
Observant que les nombreuses pertes en vies humaines, les destructions de biens publics et privés, la suspension du payement des salaires, ont fini de convaincre les observateurs avertis qu'un drame humanitaire se produisait dans notre pays;
Considérant que c'est dans ce contexte dramatique, qu'est intervenu le dénouement de la crise postélectorale que nous connaissons et qui a valu à l'UGTCI d'ouvrir un centre d'écoute à son siège, à l'effet d'enregistrer toutes les préoccupations des travailleurs;
Aussi, notre Centrale Syndicale adhère-t-elle au discours de Monsieur le Président de la République appelant l'ensemble des Ivoiriens ainsi que toutes les populations vivant sur le sol ivoirien à la paix, au pardon et à la réconciliation.
Il y a lieu toutefois de rappeler les déclarations, interpellations, adresses, suppliques et missions de bons offices de l'UGTCI avant, pendant et après les élections, tendant à inviter les acteurs politiques à la retenue et à la raison, au respect du code de bonne conduite et à éviter les excès en tous genres susceptibles d'exacerber les clivages politiques, idéologiques ou religieux.
Tirant les leçons de la situation de l'heure, l'UGTCI se félicite de la constance de sa ligne de conduite purement syndicaliste faite de neutralité, d'impartialité et de responsabilité.
Préoccupée néanmoins par les nombreux problèmes qui assaillent le monde du travail, l'UGTCI :
- S'incline respectueusement devant la mémoire de toutes les victimes tombées durant les moments douloureux, tout en adressant aux familles éplorées, ses condoléances les plus attristées.
- Adresse ses vœux de prompt rétablissement à tous les blessés et ses encouragements à tous ceux qui les assistent.
- Exprime sa solidarité, sa profonde compassion et son soutien à l'ensemble des populations vivant sur le sol ivoirien qui auront vécu les pires traumatismes et perdu des biens.
- Sollicite la compréhension et l'indulgence des employeurs face aux soucis de certains travailleurs qui n'ont pu répondre à ce jour à l'appel de reprise lancé par le gouvernement ivoirien pour des raisons strictement indépendantes de leur volonté.
- Remercie Monsieur le Président de la République pour les mesures prises en vue d'un retour à la vie normale notamment, la sécurisation du territoire national, la gratuité des soins de santé et l'exonération du paiement des vignettes et patentes 2011, ainsi que l'insigne privilège du paiement des salaires et arriérés de salaire dans l'administration publique.
- Souhaite que Monsieur le Président de la République se penche sur la situation particulière des travailleurs du secteur privé sans salaire depuis la crise tout en envisageant des solutions pour les opérateurs économiques dont les entreprises ont été pillées, saccagées ou dont les outils de production ont été purement et simplement détruits ou emportés.
- L'UGTCI réitère, en conclusion, sa disponibilité à œuvrer comme elle l'a toujours fait en faveur d'un climat social apaisé, favorable au retour définitif de la paix et de la reprise des activités économiques pour le bonheur des travailleurs et celui de toutes les couches sociales de la population.
Fait à Abidjan, le 22 avril 2011
P/Le Comité exécutif
Le Secrétaire Général et PO
Le 1er Secrétaire Général Adjoint
EBAGNERIN Joseph


Achetez l'integralite de Le Nouveau Réveil  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS


Voir les commentaires