Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Pillages et incendies des entreprises de presse - Le réconfort et la compassion du Gepci, hier, à Edipresse et à Fraternité Matin
Publié le jeudi 28 avril 2011   |  Le Nouveau Réveil


Presse
© L'expression par Christian
Presse nationale - Le quotidien "L`Expression" souffle sa première bougie en présence des ministres Sy Savané, Konaté et du Roi de Bassam
"L’Expression" a célébré son 1er anniversaire à Grand-Bassam, dans le cadre somptueux du Koral Beach, les 3 et 4 juin 2010. Photo: Denis Kah Zion, DG du Groupe "Le nouveau réveil"


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Visite de compassion et de soutien, hier, du Bureau exécutif du Groupement des entreprises de presse de Côte d`Ivoire (Gepci) aux sociétés de presse sinistrées du fait de la crise. Pour la première étape de cette tournée, Denis Kah Zion (président du Gepci), Amédée Assi et François Nguilissi sont d`abord passés à Edipresse, ensuite à Fraternité Matin, et enfin à Notre voie.

sur les cendres d’Edipresse

En ce qui concerne Edipresse, c`est une société qui n`existe plus que de nom. Les bâtiments, les véhicules, les documents, tout est parti en fumée. L`entreprise, pour tout dire, est à raser et à reconstruire. Devant ce triste tableau et cette désolation qu`on ne peut qualifier, les responsables du Gepci ont difficilement trouvé les mots pour consoler et encourager les travailleurs d`Edipresse. Dans une voix étreinte d`émotion, le président du Gepci, Denis Kah Zion leur a cependant adressé quelques vocables : "Les premiers mots sont des mots de compassion, " Yako" pour tout ce qui est arrivé ici. D`abord, pour le décès de M. Bah que nous connaissons tous. Il a été assassiné et enterré à Edipresse. Avec ce gâchis, nous sommes pratiquement sur les cendres de notre maison commune. Nous n`avons que pour mot la compassion", s`est-il apitoyé. Mais le président du Gepci ne s`est pas arrêté à ces lamentations. Convaincu du rôle important que joue Edipresse dans la vie des entreprises de presse, il a incité le personnel à reprendre le travail là où il l`a laissé. "Je vous encourage à vous réorganiser et à engager comme vous avez commencé à le faire depuis le 17 avril, le travail", a poursuivi Denis Kah Zion avant de condamner l`acte ignoble des éléments de Gpp de Gbagbo. "Ceux qui ont commis cet acte sont des jeunes Ivoiriens, ils savent qu`en le faisant, ils font du mal à des jeunes Ivoiriens, ils font du mal à des éditeurs, à des journalistes que nous sommes. Mais le mal est déjà fait, il ne nous reste plus qu`à partager cette douleur". A la suite du président du Gepci qui a conseillé à Edipresse de poser leur problème à l`Etat de Côte d`Ivoire, c`est M. Assomolly Télesphore, directeur commercial d`Edipresse, qui est lui aussi intervenu pour dire sa gratitude aux visiteurs : "Je voudrais, au nom du directeur et de tout le personnel, dire merci au Gepci et à toute son équipe pour le soutien à travers cette visite qui nous réconforte. Nous osons espérer que nous finirons par traverser ces difficultés avec l`effort de tous. En tout cas, nous comptons sur toute la famille de la presse à travers des conseils avisés, à travers des dons. Tout ce qui peut être fait pour nous aider à nous installer et assurer la distribution de la presse. Nous saurons en temps opportun reconnaître tous ces réconforts", a-t-il dit. Ces mêmes mots ont été également prononcés par M. Lamah Urbain, responsable administratif de la même société.

fraternité matin, le personnel à la tâche

Après Edipresse, l`équipe du Gepci s`est rendue à Fraternité Matin. Toujours pour le même objectif. Dans cette structure, la délégation de Gepci est d`abord reçue en quelques minutes par l`ex-directeur général, Jean Baptiste Akrou. Celui-ci, après une brève rencontre à huis clos, indique l`autorité compétente à parler au nom de l`entreprise. Il s`agit de Mme Zunon Kipré, présidente du conseil d`administration de Fraternité Matin (elle avait à ses côtés le directeur de cabinet du ministère de la communication, M. Ané Koffi). Elle ne fait d`ailleurs aucune difficulté à recevoir Denis Kah Zion et sa suite. Comme à Edipresse, ce dernier situe le but de cette visite en ces termes : "Nous sommes donc venus pour vous exprimer notre compassion, notre soutien et dire que nous partageons les douleurs que vous avez senties dans cette épreuve difficile", a-t-il expliqué, et traduit par la suite sa compassion à tous les travailleurs. Pour sa part, Mme Zunon Kipré a dit sa gratitude au Gepci et souligné que son entreprise a souffert elle aussi de cette crise. Mais a-t-elle souligné, "Les agents de Fraternité Matin savent que c`est dans les moments difficiles qu`on relève les grands défis et qu`on bonifie les compétences pour un avenir meilleur. C`est ce que nous faisons". Après ces mots, elle a remercié le Gepci pour son initiative "Je vous remercie pour votre visite", a terminé Mme le Pca. Le Gepci, avant de mettre le cap sur le siège de "Notre voie", a visité le bureau délocalisé d`Edipresse logé à Fraternité Matin et encouragé les agents déjà à la tâche.

DJE KM
Cathycelio@yahoo.fr


Achetez l'integralite de Le Nouveau Réveil  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS


Voir les commentaires