Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Économie

Réouverture des banques à la clientèle - Les Ivoiriens ont perçu deux mois de salaire
Publié le vendredi 29 avril 2011   |  Le Patriote


Ouverture
© Abidjan.net par Emma
Ouverture des differentes banques a Abidjan et a l`interieur du pays


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Pas facile, hier, de se frayer un chemin au Plateau. Cette journée annoncée à grand coup médiatique aura répondu à toutes les attentes. Toutes les banques, à l`exception de la BICICI, ont rouvert leurs portes à leur clientèle, à la grande satisfaction des fonctionnaires. D`un bout à un autre, la rue des banques, qui a renoué avec son ambiance habituelle, était, totalement, envahie. Entre klaxons de véhicules et bousculades de piétons, l`on pouvait entendre les petites vendeuses d`eau glacée en sachets, de jus sucré, de sandwich et de mouchoir en papier qui ne manquaient pas d`occasion pour proposer à boire et à manger aux nombreux fonctionnaires qui ont effectué le déplacement. Pour avoir passé deux mois dans la crise sans salaire, les fonctionnaires ont, très tôt pris d`assaut, les banques pour être vite servis et rentrer chez eux. Mais, c`était sans compter avec le désordre et les caprices de certains distributeurs automatiques.

Que de difficultés !
Lorsque nous arrivions aux alentours de 10h30 devant la Banque de l`Habitation de la Côte d`Ivoire (BHCI), il nous était impossible d`atteindre le portail et donc d`avoir accès à l`intérieur de l`édifice, tellement il y avait foule à cet endroit. Impatients et assurément las d`attendre, certains tentaient de pénétrer dans la cour de la banque par la grille qui fait office de palissade. Quelques instants après, nous avons appris que les salaires avaient effectivement commencé à être payés avant notre arrivée. « C`est un cafouillage, ici. Moi, je suis arrivé depuis 7h et nous avions formé des rangs. Mais à l`arrivée des vigiles, ils ont commencé à faire des listes sans tenir compte des rangs, c`est cela qui a créé tout ce désordre que vous voyez » s`est plaint un agent de l`Etat, qui a requis l`anonymat. « Je ne comprends pas pourquoi, c`est comme ça aujourd`hui. Habituellement, la banque nous donne des tickets pour faciliter l`accès aux guichets » a laissé entendre un autre. Nous décidons, alors, de progresser vers les autres banques pour savoir comment elles s`en sortent. A la Banque Internationale pour l`Afrique de l`Ouest (BIAO) tout comme à la Société Générale de Banques en Côte d`Ivoire (SGBCI), la foule était difficile à contenir. A telle enseigne que devant la SGBCI, un homme pris d`un malaise s`est allongé à même le sol, aidé par deux éléments des Forces Républicaines de Côte d`Ivoire (FRCI). Les portes et les guichets ont ouvert seulement un peu plus vers 11h. Ce qui a attisé la colère de plus d`un. « Si la banque n`était pas prête, elle n`avait qu`à le dire. Il n`y a que les guichets manuels qui sont ouverts. Moi j`ai une carte magnétique et le guichet automatique n`est pas encore opérationnel » s`est plaint Tra Bi, enseignant dans un lycée de la place. Des difficultés, M. Coulibaly les a aussi vécues avant de percevoir son argent. A l`en croire, il a été obligé de rallier l`agence principale d`Ecobank au Plateau, alors qu`il s`était rendu à Cocody dans son agence habituelle. « Notre agence nous a fait savoir que la société Brinks avait décidé de ravitailler les banques situées dans son périmètre » a-t-il expliqué.

Entre joie et amertume
A la Banque Nationale de l`Investissement (BNI), l`entrée des clients était régulée par des vigiles. Nous accostons A.G. à sa sortie de la banque qui nous informe qu`elle fait d`autres prestations en dehors du paiement des salaires. « Les paiements aux guichets ont débuté mais moi je suis venu faire un versement » a-t-il fait savoir. A deux pas de là, le rang du distributeur automatique contourne le bâtiment et s`allonge vers l`immeuble de la BAD. Nous guettons la sortie d`un client qui vient d`entrer dans le distributeur automatique. Mais trente minutes plus tard, il n`est toujours pas sorti. Nous nous renseignons auprès du vigile posté à l`entrée qui explique qu`il s`agit d`un problème technique et non de manque de liquidité. Nous mettons alors, le cap sur la Société Ivoirienne de Banque (SIB). Avec plus de chance, Dame Bah S., agent au Laboratoire de Bâtiment et des Travaux Publique (LBTP), nous donne ses impressions et confirme le paiement des mois de mars et d`avril. « Je suis très contente de percevoir cet argent et ce sont les deux mois qui ont été payés. Ces mois ont été très durs, car nous avons eu un décès dans la famille. Avec cet argent nous allons donc procéder à l`enterrement. On peut dire que l`espoir est permis et je demande à mes frères à Yopougon de déposer les armes. Je veux que la paix revienne en Côte d`Ivoire et que personne ne meure encore » ajoute t-elle. Quant à Mme A.K., qui travaille à la Cour Suprême, elle déplore le manque de souplesse de la part des banquiers à l`égard des clients, malgré la crise. « Je suis contente de toucher ma paye, le service est rapide. Mais les banquiers n`ont pas tenu compte de ce que nous avons vécu. Moi par exemple, ma maison a été pillée. Ils devraient faire des échelonnages au lieu de prélever tous ces mois en même temps. Ils auraient dû être un peu plus souples », se plaint-elle. En réponse, Mme Mariam Cissé Ellogne, responsable de la communication et marketing stratégique de la SIB, estime que les clients devaient s`attendre à cela étant donné qu`ils avaient des engagements vis-à-vis des banques. « Avec l`ouverture des banques et le paiement des salaires, c`est toute l`économie qui se remet en place », fait-elle remarquer. Dans le but de fournir une bonne prestation à ses clients, la SIB a ouvert ses portes depuis 8H30 et mis en marche tous ses guichets, automatique et manuel. Pour M. Gervais Atta, responsable du département action commerciale, toutes les agences d`Abidjan, à savoir, celles du Plateau centre, Plateau rue du commerce, Cocody Saint-Jean, Deux-Plateaux Vallon, VGE et Palais des Sports ont également ouvert à la clientèle. De même que les agences des villes de Man, Korhogo, Daloa, Divo, Bouaké Yamoussoukro, à l`exception de celles de San Pedro, « pour des problèmes de sécurité ». Le système bancaire étant désormais rétabli, les banques nationales qui avaient été désignées, par le gouvernement fantoche d`Aké N` Gbo, pour le paiement des salaires ont renvoyé les fonctionnaires dans leur banque d`origine. A Versus Bank, l`on pouvait lire une affiche annonçant cette même mesure.
Sogona Sidibé


Achetez l'integralite de Le Patriote  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS


Voir les commentaires