Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Économie

Bruxelles envoie son commissaire au Développement en Côte d`Ivoire
Publié le lundi 2 mai 2011   |  AFP


Coopération
© Présidence par Aristide
Coopération : Le Président Alassane Ouattara reçoit l`Ambassadeur de l`Union Européenne, SEM. Thierry de Saint-Maurice
Lundi 21 mars 2011. Abidjan. Photo: Le Président Alassane Ouattara a reçu SEM Thierry de Saint Maurice, Ambassadeur de l`Union Européenne


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

BRUXELLES - Le commissaire en charge de l'aide au Développement, Andris Piebalgs, sera le premier responsable européen à se rendre vendredi en Côte d'Ivoire depuis la fin du conflit entre partisans de Laurent Gbagbo et d'Alassane Ouattara, a-t-on appris de source européenne.
Il rencontrera le président Ouattara et d'autres ministres pour discuter de
l'aide européenne à la reconstruction et au processus de réconciliation du
pays, a indiqué à l'AFP cette source.
La visite a pour but "d'assurer la Côte d'Ivoire du soutien déterminé de
l'UE pour répondre aux besoins immédiats et à moyen terme du pays", a-t-elle
précisé.
Le 12 avril dernier, la Commission européenne avait débloqué 180 millions
d'euros pour aider à la reconstruction économique du pays, la réconciliation,
la démocratie. La source n'a pas exclu que des fonds supplémentaires puissent
être débloqués.
Vendredi, l'Union européenne avait annoncé avoir supprimé ses sanctions à
l'encontre de six entreprises ivoiriennes dont la compagnie pétrolière
Petroci, afin de soutenir la reprise économique du pays". L'UE avait déjà levé
ses sanctions contre quatre entreprises ivoiriennes le 8 avril.
Outre Petroci, la levée des sanctions concernent la Banque nationale
d'investissement (BNI) et quatre autres banques, dont la Caisse d'épargne de
Côte d'Ivoire.
Locomotive de l'Afrique de l'Ouest francophone et leader de l'Union
économique et monétaire régionale (Uémoa, dont elle représente 40% du PIB), la
Côte d'Ivoire traverse toutefois actuellement la plus grave crise économique
et sociale de son histoire.
Les sanctions imposées depuis début 2011 par l'Union européenne au régime
de l'ex-président Laurent Gbagbo visaient à l'asphyxier et le forcer à céder
le pouvoir.
M. Gbagbo a été arrêté le 11 avril par les forces du président Alassane
Ouattara, appuyées par la France et l'ONU après une guerre de dix jours dans
Abidjan et près de cinq mois de crise post-électorale dans cette ancienne
colonie française.
Indépendamment de la reconstruction économique et politique du pays, la
Commission européenne a octroyé quelque 60 millions d'euros d'aide humanitaire
à la Côte d'Ivoire pour faire face notamment aux besoins alimentaires de la
population éprouvée par la crise politique qui a ébranlé le pays.

LIENS PROMOTIONNELS






Autres articles

  • Abidjan: tirs d`arme lourde dans le bastion des miliciens pro-Gbagbo (habitants et militaires) - AFP - 2/5/2011
  • M. Gbagbo a "accepté" la victoire de M. Ouattara (Kofi Annan) - AFP - 2/5/2011
  • Côte d`Ivoire: plainte à Paris pour crime contre l`humanité visant Ouattara - AFP - 2/5/2011
  • Côte d`Ivoire: la France salue les efforts pour la réconciliation - AFP - 2/5/2011
  • Gbagbo dit qu`il faut "panser les plaies du pays" (Mgr Tutu) - AFP - 2/5/2011
  • Côte d`Ivoire: Annan, Tutu et Robinson rendent visite à Gbagbo à Korhogo - AFP - 2/5/2011
  • Rapt d`étrangers: un avocat pas étonné par la mise en cause de pro-Gbagbo - AFP - 1/5/2011