Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Annan, Mary, Tutu : Ceux qui vont aider les Ivoiriens à se parler
Publié le mardi 3 mai 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Les nouvelles autorités ivoiriennes ont choisi de copier le modèle sud-africain pour la réconciliation post-crise à travers la mise en place d’une Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr). Présentation de ceux qui ont la charge de poser les bases de la Cdvr.

Desmond Mpilo Tutu, l’apôtre de la
non-violence
L’archevêque Desmond Mpilo Tutu est né le 7 octobre 1931 à Klerksdorp, en Afrique du Sud. Il connaît bien le système de justice transitionnelle (l’ensemble des mécanismes censés permettre à une société de se confronter à son passé) pour avoir été, en 1995, le président de la Commission de la vérité et de la réconciliation (Cvr) créée par Nelson Mandela. La Cvr était chargée de faire la lumière sur les crimes et les excès politiques commis durant la période de l’apartheid en Afrique du Sud. Desmond Tutu est le président du conseil et membre-fondateur des Global Elders (les anciens ou sages universels). Qui est une organisation de dirigeants influents du monde entier qui veulent contribuer, à l'aide de leur expérience et de leur sagesse, à résoudre les problèmes les plus importants de la planète. Kofi Annan, Ela Bhatt, Gro Harlem Brundtland, Jimmy Carter, Li Zhaoxing, Mary Robinson et Muhammad Yunus, etc, sont également membres-fondateurs de l’organisation. Mgr Tutu mène depuis toujours une vie pour la justice et la paix. Avec comme principale arme la non-violence. Desmond Tutu fait ses études dans la ville de Johannesburg. Il voulait dans un premier temps devenir médecin, mais de telles études coûtant trop cher pour sa famille, il se destine à devenir instituteur, tout comme son père. De 1951 à 1954, il étudie et commence à enseigner en 1954 au Johannesburg Bantu High School. Mais il démissionne en 1957 pour protester contre la mauvaise qualité de l’enseignement donné aux Noirs. Puis il s’oriente vers la théologie. Et, est ordonné prêtre de l’église anglicane en 1961. Avant d’être nommé le 7 septembre 1986, archevêque du Cap pour l’église anglicane d’Afrique du Sud, devenant le premier Noir à occuper cette fonction. L’archevêque a milité au sein de plusieurs organisations pour la promotion des droits des Noirs dont le Mouvement de conscience noire. Dans ses sermons, Mgr Tutu dénonce aussi bien l’apartheid que l’attitude de Noirs qui réclament vengeance. Pour lui, la paix entre les peuples est la seule voie possible. Ce combat pacifiste contre le système de l’apartheid lui a valu de recevoir, le 16 octobre 1984, le Prix Nobel de la paix. En 1997, il a reçu le Prix Conscience Planétaire décerné par le Club de Budapest. Desmond Tutu a été récompensé pour son rôle à surmonter l’apartheid en Afrique du Sud et pour son engagement pour la paix mondiale et le dialogue interreligieux. En 2010, le Prix du président de la Fifa lui est décerné. L’homme de Dieu, militant de la non-violence, est également écrivain. Il est l’auteur de Prisonnier de l'espérance paru en 1983, du récit de la Cvr publié en 2000 sous le titre Il n'y a pas d’avenir sans pardon, et de Dieu fait un rêve paru en 2008.

Kofi Annan, l’autre
Nobel de la paix
De Kumasi au Ghana où il naît le 8 avril 1938 aux grandes institutions africaines, Kofi Annan a parcouru du chemin. Il commence à travailler pour l’Organisation mondiale de la santé en 1962 comme fonctionnaire d’administration et du budget. En 1993, il est promu sous-secrétaire général de Boutros Boutros-Ghali à qui il succède le 1er janvier 1997. Devenant ainsi le septième Secrétaire général des Nations Unies et le premier à sortir des rangs du personnel de l’organisation. Le 29 juin 2001, sur recommandation du Conseil de sécurité, l’Assemblée générale le réélit par acclamations pour un second mandat qui débute le 1er janvier 2002 et qui s’achève au 31 décembre 2006. Le 4 octobre 2007, Kofi Annan devient le nouveau président de la Fondation de soutien à l’Organisation mondiale contre la torture, la plus importante coalition internationale d’ONG actives dans la protection des droits de l’Homme dans le monde regroupant 282 membres dans 92 pays. Il préside également, depuis sa création en 2007, l’African Progress Panel, qui rassemble des personnalités internationales notamment Tony Blair, Bob Geldof et Michel Camdessus engagées dans la défense du continent africain. Le prédécesseur de Ban Ki-moon fait partie du groupe des Global Elders, créé par Nelson Mandela afin de promouvoir la paix et les droits de l’Homme dans le monde. Il a reçu plusieurs distinctions dont le Prix Conscience Planétaire décerné en 1999 par le Club de Budapest, le Prix Nobel de la paix en 2001 et le Prix Nord-Sud du Conseil de l’Europe en 2007. Dans la crise post-électorale dont sort la Côte d’Ivoire, Kofi Annan avait clairement pris position pour le respect de la voix du peuple. L’une de ses plus célèbres citations en faveur de la justice internationale est tirée du Nouvel Observateur du 3 décembre 1998 : « Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où un homme a plus de chance d’être jugé s’il tue une seule personne que s’il en tue 100 000 !».

Mary Robinson, au nom des droits humains
Mary Robinson est une habituée des cercles pour la défense des libertés fondamentales ainsi que les droits de l’Homme. Avocate de formation et de profession, elle fut d’abord élue au Sénat comme indépendante en 1969 et appartient à la Chambre haute jusqu'en 1989. Elle fut la première femme présidente d’Irlande du 3 décembre 1990 au 12 septembre 1997 et la septième personne à occuper la magistrature suprême. De 1997 à 2002, elle est nommée au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme sous la présidence de Kofi Annan. Le 8 juin 2006, elle reçut le Prix Prince des Asturies des Sciences Sociales pour son importante contribution au développement pour le bien de l’Humanité. Elle compte également parmi les membres-fondateurs du Collegium international éthique, politique et scientifique, association qui souhaite apporter des réponses intelligentes et appropriées qu'attendent les peuples du monde face aux nouveaux défis de notre temps. En 1997, elle est l’un des deux lauréats du Prix Nord-Sud, décerné par le Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe. En juillet 2009, elle a reçu la Médaille présidentielle de la liberté par Barak Obama. Actuellement « Chancellor » de Trinity College (Dublin), Mary Robinson est membre du Haut-Conseil de la Francophonie. Et, fait partie du groupe des Global Elders depuis 2007.


Bamba K. Inza avec Wikipédia


Achetez l'integralite de Nord-Sud  en version numérique | Abidjan.net Shopping

LIENS PROMOTIONNELS






Autres articles

  • Djibril Bassolé, ministre burkinabé des affaires étrangères, sur l’APO : « Le Burkina se tient à la disposition de la Côte d’Ivoire pour le parachever » - Nord-Sud - 3/5/2011
  • Près de 45 minutes d’échanges - Nord-Sud - 3/5/2011
  • Hier à Korhogo Ce que Gbagbo a confié à Desmond Tutu et à Kofi Annan - Nord-Sud - 3/5/2011
  • Ce que la Croix-Rouge a fait pour la population - Nord-Sud - 30/4/2011
  • Kodjo Gaba Franck Romuald (assistant opérationnel du secrétaire général du Cicr) : “Nous avons pleuré…” - Nord-Sud - 30/4/2011
  • Reprise économique / L’UE lève ses sanctions contre 6 entreprises - Nord-Sud - 30/4/2011
  • Gaz butane Les spéculateurs continuent de faire le plein - Nord-Sud - 30/4/2011