Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Qui Nady Rayess gene t`il tant ?
Publié le vendredi 6 mai 2011   |  L'Inter




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Dans sa publication du mercredi dernier, notre confrère L'intelligent d'Abidjan a publié une tribune libre d'un certain opérateur économique dénommé Hassan Bourgi. Dans cette tribune libre, celui-ci a déversé sa bile, cloué au pilori et voué aux gémonies M. Nady Rayess, le PDG du groupe Olympe, société éditrice des quotidiens Soir Info, L'inter, et du magazine people Star Magazine. Jusqu'à ce jour, les organes de régulation (CNP) et autorégulation (OLPED) de la presse écrite, pourtant d'habitude si prompts, n'ont pas encore réagi sur ce manquement professionnel grave. Mais, il importe de dénoncer ici même l'attitude anti-confraternelle de notre confrère L'intelligent d'Abidjan qui a permis, que dans ses colonnes, paraisse une tribune libre aussi injurieuse que calomnieuse à l'endroit du patron de presse qu'est le PDG du groupe Olympe. Loin de nous l'idée de jouer les rigoristes en matière d'éthique et de déontologie. Mais jamais Soir Info et L'inter ne se seraient prêtés à un tel jeu à l'endroit même de M. Alafé Wakili, PDG de SOCEF-NTIC, société éditrice de L'intelligent d'Abidjan. Lors de ses récents déboires judiciaires, les journaux du groupe Olympe avaient refusé de prêter leurs colonnes à des «descentes en règle» du PDG de SOCEF-NTIC, estimant avant tout que c'était le frère, le confrère et l'ami. Pourquoi un traitement pareil à l'endroit de M. Nady Rayess dans les colonnes de L'intelligent d'Abidjan? Pourquoi est-ce toujours entre confrères qu'on se fait des coups bas pareils? En attendant la réaction du CNP et de l'OLPED, il importe de se poser des questions devant les vilénies et autres insinuations calomnieuses du sieur Hassan Bourgi à l'endroit du PDG du groupe Olympe. La 1ère question qui vient à l'esprit est de se demander sur quel «gombo très glissant» se trouve le sieur Hassan Bourgi, et pour lequel M. Nady Rayess serait devenu si dangereux pour lui, pour qu'il le traîne dans la boue de la sorte? En effet, si le sieur Hassan Bourgi a la chance d'être de cette communauté libanaise si active, comme son nom l'indiquerait, c'est qu'il a la chance de très bien connaître M. Rayess, de le côtoyer, même s'il ne le fréquente pas. Pourquoi au moment où il se montre si courageux dans sa tribune libre, le sieur Hassan Bourgi n'éprouve pas le même courage à aller affronter le PDG du groupe Olympe pour lui dire en face toutes les insanités qu'il a débitées dans L'intelligent d'Abidjan? Et pourquoi traîne-t-il ces frères, parents et amis de la communauté libanaise, comme ça, dans les colonnes d'un journal? Les meilleures critiques, pour ne pas dire les critiques les plus productives, ne sont pas celles qui se font forcement sur la place publique, mais plutôt celles qu'on formule en toute fraternité en privé. La vérité dans cette tribune lâche et vile du sieur Hassan Bourgi est qu'il y a des gens qui, avec la fin du régime Gbagbo, pensent que leur heure est arrivée avec l'avènement du président Ouattara au pouvoir, et que le fringant PDG du groupe Olympe peut et va très vite apparaître comme un concurrent dangereux, dans la perspective de se faire une place au soleil auprès du nouveau régime. Du coup, la seule alternative qui leur reste, de peur d'affronter plus fort qu'eux, est de se cacher derrière un pseudo, de brocarder, salir publiquement et tenter de discréditer devant l'opinion nationale et internationale, MM. Nady Rayess, Mohamed Ezzedine et autres. Non Hassan Bourgi, ce n'est pas en ressassant des épisodes passés de la vie de M. Nady Rayess, épisodes d'ailleurs connus de tous, que tu vas régler tes comptes, puisque l'homme Rayess est connu pour avoir toujours agi au grand jour, au moment où des couards comme toi se cachaient sous leurs lits pour le regarder faire. Je ne peux que te plaindre, car que Rayess ait une entreprise florissante, une santé pimpante, une famille harmonieuse, cela fait partie de la baraka que Dieu lui a donnée, et contre laquelle malheureusement, tu ne peux rien. Aujourd'hui, tu penses que ton heure a sonné et tu veux être l'homme de Ouattara au sein de la communauté, vas-y mais sans pour autant chercher à briser Nady? Des gens aussi veulent devenir des hommes de Ouattara, mais assurément Nady Rayess les gène considérablement.

JMK AHOUSSOU

LIENS PROMOTIONNELS