Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Société

Bouaké : Situation à l’université, La directrice du CROU fait le point
Publié le samedi 14 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


«Tout le monde en Côte d'Ivoire à reçu des instructions par rapport à la reprise du travail, que les Ivoiriens se disent qu'il faut qu'on travaille pour faire avancer le pays. En ma qualité de directrice, lorsque je reçois des instructions de ma hiérarchie, me demandant de venir servir, je ne vois pas pourquoi je ne viendrai pas ». Ces propos sont de Mme Effi Houphouët Fêtê Rebecca, directrice du CROU de Bouaké. Elle les a tenus au cours d'un point de presse qu'elle a animé hier, à son bureau au campus 1 de Bouaké. Elle en a profité pour faire le point sur l'état du CROU de Bouaké. Estimant que toutes les conditions minimales existent pour le retour des étudiants et autres agents du personnel. Face à la fermeture des universités au niveau d'Abidjan, la directrice du CROU estime que cela ne saurait être un frein au fonctionnement du CROU de Bouaké, bien au contraire. « L'université d'Abbo-Adjamé est fermé et comme l'université de Bouaké donnait cours dans les locaux d'ABOBO-Adjamé, sans m'appesantir sur le côté académique, et puisque nous accompagnons le côté académique, nous ne pouvions pas attendre que le côté académique soit là, avant que nous, nous soyons là, donc il faut anticiper », a-t-elle indiqué. D'ailleurs, elle en appel à un retour rapide des étudiants car, selon la directrice au plan environnemental, Bouaké est plus offrant par rapport à Abidjan. «Je tiens à rassurer les étudiants qu'ils sont les premiers bénéficiaires, que le CROU est là d'abord pour eux, pour les encadrer et les appuyer afin d'améliorer leur condition de vie pour qu'ils puissent faire de bonnes études, nous sommes à Bouaké pour les étudiants de Bouaké, qu'ils viennent » a-t-elle rassuré. Cependant, la directrice a noté qu'il reste encore des difficultés à résoudre. Notamment au niveau du seul restaurant que compte l'établissement. Sur ce point, Mme Effi Houphouët Rebecca a révélé qu'un point a été fait au gouvernement et assurance a été donné que ces difficultés trouveront des solutions dans les meilleurs délais. Notons que 137 agents assurent le fonctionnement du CROU de Bouaké et celui de Korhogo.
MAIGA Idrissa à Bouaké

LIENS PROMOTIONNELS