Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Sport

Football : Mondial 2022 - La fédération qatarie monte au créneau : “Le Qatar a obtenu l`organisation en toute honnêteté”
Publié le mercredi 25 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

La fédération qatarie de football botte en touche les accusations de corruption pour l'obtention de l'organisation de la Coupe du monde 2022 par son pays. Dans un communiqué publié le lundi dernier, la fédération nie toute corruption pour l'obtention du Mondial 2022. Très amère et fatiguée des accusations malsaines dont le pays a été victime depuis l'annonce de son intention d'abriter la plus grande compétition mondiale du football, elle a précisé que «le Qatar a obtenu honnêtement l'organisation de la Coupe du Monde 2022» avant de rejeter les accusations de corruption lancées à plusieurs reprises contre son Comité de candidature sur la base d'une enquête journalistique.
Le 10 mai dernier, en effet, devant une commission d'enquête parlementaire britannique, des accusations de corruption ont été dénoncées par l'hebdomadaire The Sunday Times qui met en cause deux membres du Comité exécutif de la FIFA, le Camerounais Issa Hayatou et l'Ivoirien Jacques Anouma. Ces derniers auraient perçu 1,5 millions de dollars (750 millions F CFA) chacun, en échange de leur vote en faveur du Qatar. Faux ! Rétorque la fédération qatarie qui estime que l'enquête «ne contient ou ne fait référence à aucune preuve du moindre pot-de-vin ou d'aucune irrégularité de la part de notre Comité de candidature». Continuant dans son argumentaire, la fédération dénonce des omissions graves qui dénudent les accusations de toute crédibilité. «Ils ne disent pas par exemple quand les prétendus pots-de-vin auraient été payés, comment les négociations avec les individus concernés auraient été menées et surtout comment ils ont été mis au courant de ces prétendus pots-de-vin», peut-on lire dans le communiqué dont nous avons reçu copie. Allant plus loin, le Qatar s'offusque que les Anglais se soient basés sur les propos d'un délateur qui dit avoir travaillé pour le compte du Comité de candidature pour fonder leurs accusations. «Il est vrai que (ce qui n'est pas rare que dans un processus tel que l'offre) une ou deux personnes retenues par le comité de candidature ont été laissées sans que cela n'incombe au comité de candidature. Ce qui nous intrigue, c'est pourquoi quelqu'un qui a travaillé pour le comité puisse inventer de fausses histoires, pour salir la crédibilité et l'honnêteté dont nous avons fait preuve depuis le début», mentionne encore le communiqué. La Fédération du Qatar se dit même disposée à accueillir une commission d'enquête sur sa candidature. Mais cela ne se fera pas sans conditions. «Cette enquête doit être menée par une instance constituée de manière satisfaisante, lui garantissant l'autorité et l'indépendance et permettant à notre version de l'histoire d'être entendue», suggère le communiqué.
Mais déjà, la FIFA va rencontrer un délateur en lien avec la candidature du Qatar pour le Mondial de 2022, au sujet d'allégations que des pots-de-vin auraient été versés à des votants africains. The Sunday Times, selon le président de la FIFA, Sepp Blatter, a accepté que son informateur échange avec des officiels de haut rang de la FIFA.

OUATTARA Gaoussou

LIENS PROMOTIONNELS