Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Réconciliation nationale/ Des ONG féminines à Banny “Vous pouvez compter sur nous”
Publié le jeudi 26 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Des dizaines d’Ong de femmes opérant dans des domaines aussi divers que l’éducation de la jeune fille, la promotion de droits de la femme, la lutte contre l’inégalité du genre etc, se sont rendues hier, en début de soirée à la résidence du président de la Commission « dialogue, vérité et réconciliation » pour lui exprimer leur entière disponibilité à l’aider à réussir sa mission. « Vous pouvez compter sur les femmes de Côte d’Ivoire», a rassuré Mme Antoinette Koukougnon. Après avoir confié la cérémonie à Dieu par des prières, la porte-parole des cinquante ONG regroupées au sein du Réseau ivoirien des femmes pour la réconciliation et venues prendre part à cette rencontre, s’est félicitée au nom de ses sœurs ivoiriennes de la nomination de l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny, à la tête de la commission « dialogue, vérité et réconciliation ». Mme Antoinette Koukougnon a noté le caractère impératif de la réconciliation entre tous les enfants de la Côe d’Ivoire. «Aujourd’hui, toute la Côte d’Ivoire est invitée à prendre le chemin de la réconciliation nationale dont les sillons ont été tracés par le chef de l’Etat, le président Alassane Ouattara» a dit d’entrée Mme Koukougnon. Le RIFR, à l’entendre se veut une plate-forme d’échanges que les femmes de Côte d’Ivoire veulent offrir à toutes les parties prenantes pour la réconciliation nationale. Consciente que la tâche ne sera pas du tout facile, la porte-parole a rassuré le président de la commission que son oragnisation est prête à surmonter tous les obstacles. « Pour nos enfants, nous le ferons », a-t-elle dit sous des applaudissements nourris. Car, a ajouté l’oratrice « réconcilier les enfants de Côte d’Ivoire c’est faire œuvre utile, c’est une mission divine ». Prenant la parole, le président de la Commission «dialogue, vérité et réconciliation», Charles Banny, a salué l’engagement des femmes ivoiriennes pour la réconciliation nationale. Il a ensuite affirmé que l’absence de dialogue a causé beaucoup de torts à la Côte d’Ivoire. Le président de la Commission « dialogue, vérité et réconciliation nationale » a fait savoir à ses hôtes qu’il était dans une phase d’écoute et d’échange avant la constitution de la Commission. Il a commencé par la femme, parce que, a-t-il dit, « les femmes jouent un rôle important dans la société». Aussi, les a-t-il invitées à être « prêtes à assumer » leur mission. Enfin, M. Banny a partagé avec ses hôtes, sa foi à un avenir meilleur de la Côte d’Ivoire. «La Côte d’Ivoire renaîtra, j’en suis convaincu, pour vu que les femmes prennent leur responsabilité de réconcilier les enfants de Côte d’Ivoire»

Ibrahima B. Kamagaté

LIENS PROMOTIONNELS