Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Dumas et Vergès Kadhafi la nouvelle cible des deux escrocs
Publié le mardi 31 mai 2011   |  L'expression




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

L’aventure continue donc pour Roland Dumas et Jacques Vergès. A peine remis de l’humiliation de leur éjection du dossier Laurent Gbagbo par la fille de ce dernier, les deux célèbres avocats français ont décidé de jeter leur dévolu sur le guide libyen, Mouammar Kadhafi. Au cours d'une conférence de presse à Tripoli, un représentant du ministère libyen de la Justice a indiqué que les deux avocats s'étaient portés "volontaires" pour soutenir une plainte des familles des "victimes des bombardements de l'Otan" contre le président Sarkozy. Si le cas ivoirien est différent de celui de la Libye, le brusque intérêt manifesté par les deux avocats et les déclarations qui s’en sont suivies laissent très peu de place au doute.

Roland Dumas et Jacques Vergès se comportent comme de véritables chasseurs de prime.

Les deux mercenaires ont déroulé la même tactique, comme en décembre 2010 à Abidjan au plus fort de la crise post-electorale, pour décrocher le contrat de Tripoli. Le premier, Roland Dumas, 89 ans, est le Monsieur ‘‘je sais tout’’ du duo. A Abidjan, le super avocat avait déclaré : « plus nous avançons, plus nous savons qu’il y a eu des fraudes au deuxième tour des élections. Nous allons faire un livre blanc et puis nous allons prendre la défense des autorités en place ». A Tripoli, Me Dumas a indiqué avoir été « stupéfait de constater que cette mission (de l'Otan) qui vise à protéger les civils est en train de les tuer ». Il s’est dit prêt à défendre le colonel Kadhafi au cas où ce dernier serait jugé par la Cour pénale internationale. Le second, Jacques Vergès, avocat des causes perdues, à Abidjan, après une visite à l’hôpital militaire où des jeunes ont été présentés comme des victimes des forces onusiennes, avait affirmé sans sourciller que « la Côte d’Ivoire sera la tombe des soldats français ». Et promis de faire éclater ‘‘la vérité’ sur la crise ivoirienne dès son retour en France. Pour la défense du roi des rois d’Afrique, Me Vergès annonce de la même manière les couleurs en qualifiant les pays de l’Alliance atlantique ‘‘d’assassins’’. Il a par la suite promis de ‘‘ briser le mur du silence’’ car, selon lui, l’Etat français est conduit par des voyous et des assassins. Les dés sont jetés.

Quand on sait que l’aventure d’Abidjan a rapporté à ces deux avocats la somme de 100.000 euros, on imagine qu’ils doivent se frotter les mains car ce n’est un secret pour personne, Kadhafi est très riche.

Fofana Ali (Stagiaire)

LIENS PROMOTIONNELS