Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Chantage des adversaires / Le Président Ouattara catégorique : "Je ne dois rien à personne, sauf aux Ivoiriens qui m’ont élu"
Publié le mardi 31 mai 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Tournées
© Présidence par Aristide
Tournées du chef de l`Etat: le Président Alassane Ouattara a assisté à l`investiture de son homologue nigerian, Goodluck Johnattan
Dimanche 29 mai 2011. Lagos (Nigeria). Le Président Alassane Ouattara assiste à l`investiture de son homologue nigerian, SEM Goodluck Johnattan


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Quelques heures avant son investiture, le Président Alassane Ouattara a eu une longue interview avec les confrères de Jeune Afrique. Ses chantiers, ses ambitions pour la Côte d’Ivoire mais surtout la gestion des affaires de l’Etat, rien n’a échappé aux interlocuteurs du président ivoirien. À ceux qui penseraient à un quelconque retour de l’ascenseur pour service rendu, Alassane Ouattara clôt le débat…

‘’Je ne dois rien à personne sauf aux Ivoiriens qui m’ont élu’’, martèle l’élu du 28 novembre 2010. La formule semble peu prolixe, mais sonne comme un avertissement à tous ceux qui, de l’intérieur comme de l’extérieur, exigeraient un bonus pour avoir contribué à l’avènement de celui qui était, jusqu’à la veille du 28 novembre 2010, le candidat du Rhdp. L’on serait perplexe si la question qui a provoqué la réponse n’était pas précise. ‘’Vous avez été élu par les Ivoiriens, mais êtes arrivé au pouvoir par les armes, grâce aux Frci d’une part et à la communauté internationale d’autre part. Comment préserver votre indépendance et ne pas être contraint de renvoyer éternellement l’ascenseur ?’’, a interrogé le journaliste. Pour le reste, le chef de l’Etat est revenu sur ses vastes chantiers pour les cinq années à venir. Cela passe, a-t-il dit, par le retour de la croissance qu’il estime à 3% pour l’année prochaine, celle en cours étant largement gâchée par la crise. ‘’Nous allons travailler dur pour récupérer le temps perdu et j’espère qu’à la fin de mon mandat la croissance de la Côte d’Ivoire sera proche de 10 %’’, a ajouté Alassane Ouattara. Un rêve tendrement caressé mais pour l’heure, les préoccupations sont les questions de l’armée, les relations avec les pays africains, le procès de son prédécesseur, Laurent Gbagbo, l’avenir des commandants de zones, les fameux comzones. Sur son prochain chef d’état-major, le Président Ouattara dit ne pas avoir de nom en tête, arguant qu’il reste ouvert quant au général Philippe Mangou. ‘’Je suis ouvert. Mais je veux voir comment les uns et les autres vont se comporter par rapport aux institutions et à la République…’’, assène-t-il. Ils sont nombreux les sympathisants de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo qui se demandent pourquoi Simone n’est pas assignée dans la même résidence que son époux. Alassane Ouattara répond que c’est à la demande de Laurent Gbagbo lui-même. ‘’Nous n’avons fait qu’appliquer la volonté de Laurent Gbagbo’’, a révélé le nouveau locataire du palais présidentiel du Plateau.
S. Débailly

LIENS PROMOTIONNELS