Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Société

Le Président Alassane Ouattara rassure les Ivoiriens : “Bientôt nous mettrons fin à l’insécurité”
Publié le mardi 31 mai 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le retour à un climat apaisé et sécurisé en Côte d’Ivoire constitue une grande priorité pour le Président de la République. Après ATTA Mills, le président ghanéen, il a rencontré, le dimanche dernier à Abuja, son homologue libérien, Ellen Johnson Serleaf. Les échanges qui ont duré une trentaine de minutes de la suite d’hôtel de la Présidente de cet Etat voisin, ont porté sur la question sécuritaire aux frontières ouest que la Côte d’Ivoire partage avec le Liberia. A sa sortie d’audience, le Président Alassane Ouattara a livré le contenu de l’entretien. « Nous avons discuté et échangé sur la situation à l’ouest de la Côte d’Ivoire et à l’Est du Liberia, pour voir quelles sont les mesures que nous devrons prendre pour mettre en place un plan de sécurisation de cette région… Nous sommes convenus de le mettre dans un cadre régional avec la CEDEAO. Et je pense que très rapidement, nous mettrons en place quelque chose de solide pour contenir les difficultés des populations », a déclaré le numéro un ivoirien. Quand on sait que le danger est réel à nos frontières avec le Liberia, la pertinence de la question ne fait l’ombre d’aucun soupçon. Pour autant, le Président de la République, au regard des liens séculaires qui unissent les deux Etats, est convaincu qu’il ne faut pas faire d’amalgames concernant les Libériens vivant chez nous : « Vous savez que tous les Libériens ne sont pas des mercenaires. Il est donc important qu’on fasse la différence entre ces derniers et les autres. Nous devons tout faire pour que ceux qui ont toujours bien vécu en Côte d’Ivoire et installés depuis des années et parfois même mariés à des Ivoiriennes et à des Ivoiriens, se sentent bien chez nous ». Après donc la question de nos compatriotes réfugiés au Ghana, le Président Ouattara a choisi de prendre à bras le corps l’épineuse préoccupation des mercenaires et autres miliciens qui créent le désarroi à l’Ouest. Là-dessus, il est en phase avec sa volonté affirmée de se mettre à la disposition de ses compatriotes.
Bakary Nimaga
Envoyé spécial à ABUJA

LIENS PROMOTIONNELS