Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Société

Gagnoa / lutte contre l’insalubrité : Les Frci montent au créneau
Publié le mardi 31 mai 2011   |  Nord-Sud


Désarmement
© Reuters
Désarmement des miliciens: le Commandant Ben Laden et ses hommes à Yopougon
A commander of pro-Ouattara FRCI (Ivorian army) who named himself Ben Laden is pictured with his soldiers in Yopougon, an area within Abidjan, April 28, 2011.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

«La santé n’a pas de prix ; on ne peut pas rester dans une cité où on est entouré d’ordures. Je pense qu’en tant que militaire, donc représentant de l’autorité, il est de mon devoir d’initier ce genre d’activité pour me réconcilier avec la population », tels sont les propos du commandant Diomandé Vassézé, premier responsable des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) basées à Gagnoa. Outre sa mission militaire, il s’atelle à assainir le cadre de vie des habitants du Fromager. Depuis quelques jours donc, les rues et ruelles de la commune de Gagnoa sont en train d’être débarrassées de leurs ordures et broussailles qui encombrent la cité. Dans tous les quartiers, les jeunes mettent en application les consignes du commandant qui veut que la cité soit d’une propreté modèle. Munis de machettes et de dabas, les jeunes s’attaquent aux touffes d’herbes et autres tas d’ordures. Cette initiative ne se limite pas qu’à la ville. Les villages aussi sont concernés. Récemment, dans le village de Bayékou-Gbassi, le commandant a instruit le chef du village à rendre sa localité propre. «Les choses ont changé, le comportement aussi doit changer. Regardez un peu le village, on cherche les cases parmi les herbes. Je donne trois jours au chef pour mettre le village dans un état de propreté irréprochable. Les voies d’accès au village doivent être dégagées sur une distance d’un kilomètre», a insisté le cdt Diomandé dans un tonnerre d’applaudissements. Signe que les populations adhèrent à son initiative. L’autorité militaire a prévenu les jeunes qui se déroberaient à cette mission, qu’il viendra les chercher en personne pour les mettre au pas. En plus, le commandant a dénoncé le comportement de jeunes qui s’adonnent à la dépravation des mœurs, à la désobéissance aux anciens et au vol. « Les jeunes qui se comportent ainsi vont me trouver sur leur chemin. Dans les prochains jours, je m’attaquerai à ces phénomènes-là », a-t-il averti. Il faut dire que jusqu’à un passé récent, les jeunes dans certains villages s’étaient illustrés négativement dans la destitution de leurs chefs. En son temps, l’actuel sous-préfet central, Désiré Gauze en avait fait une préoccupation majeure en demandant aux jeunes de respecter l’autorité du chef. Aujourd’hui, avec l’appui du commandant des Frci, le sous-préfet vient d’avoir un solide allié dans l’accomplissement de sa mission. « Si un chef de village ou de famille est victime d’une indiscipline notoire, qu’il m’appelle, je me déplacerai », a lancé le commandant à l’endroit des parties. Espérons que cet appel sera entendu par ces jeunes afin d’éviter des relations conflictuelles entre eux et les militaires.

A. K. à Gagnoa

LIENS PROMOTIONNELS