Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Gnizéré Ignace, délégué régional des FN pour le Bas-Sassandra, aux Dioula et aux Bété : “Redevenez les frères que vous étiez avant la crise”
Publié le mercredi 1 juin 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les membres des Forces nouvelles sont à pied d’œuvre pour ramener la cohésion sociale. Ignace Gnèzèré anciennement chargé du protocole du commandant Wattao travaille dans ce sens dans la région du Bas-Sassandra.

« On a fait des élections et Gbagbo a perdu. Vous avez dressé des barrages et fait subir toutes sortes d’atrocités aux Dioula. Aujourd’hui, les choses sont rentrées dans l’ordre. C’est vrai que les Bété se sont mal comportés, mais vous mes parents Dioula ne devez plus chercher à vous faire justice. Redevenez les frères que vous étiez avant la crise ». C’est la substance du message fort lancé à chacune des étapes de sa tournée de réconciliation effectuée dans la sous-préfecture d’Okrouyo, les 29 et 30 mai derniers par Gnizéré Ignace délégué général des Forces nouvelles dans le Bas-Sassandra. Pour lui, le président Alassane Ouattara a été voté sur la base d’un ambitieux programme de société qu’il doit mettre en œuvre pour le bonheur des Ivoiriens. Mais la condition première pour réaliser ce programme, c’est la paix. «Je sais que les Dioula ont connu beaucoup de frustrations et même des excès. Mais il faut surmonter les rancœurs et aller résolument à la réconciliation pour une paix durable», a-t-il recommandé à la communauté malinké. Et de poursuivre : «je vous demande pardon. Je suis convaincu qu’ils ont tiré les enseignements de leur mauvais comportement ». Si l’on en croit Gnizéré Ignace, le président Ouattara veut faire de la Côte d’Ivoire, un pays-phare en Afrique. « Mais pour cela, il a besoin de tous les fils et de toutes les filles du pays. Redevenons frères, oublions les élections, fermons complètement la parenthèse », a-t-il insisté. Et pour favoriser ce vivre ensemble, selon le délégué des Forces nouvelles, il faut que les Dioula et les Bété renouent avec les anciennes méthodes qui ont permis le vivre ensemble pendant longtemps, sans haine. « Ne remettez plus sur la table les problèmes de terres que vous aviez déjà réglés sous l’autorité des chefs. Respectez toujours vos tuteurs, pour ceux qui ont pris des affaires çà et là aux autochtones qui avaient fui le village, venez les remettre et repartez à zéro», a-t-il recomman dé. A ses parents, il a recommandé une prise de conscience totale et un changement radical de comportement. «Ce qui arrive à mes parents Bété, c’est le fruit de ce qu’ils ont semé quand Laurent Gba gbo était au pouvoir. Aujourd’hui, c’est le retour de la manivelle. Mais, c’est à vous Dioula de pardonner pour donner une bonne leçon aux Bété », a-t-il asséné. De Kpada à Liguiyo en passant par Nénéferoa et Babayoroa, Gnizéré Ignace a lancé le même message de paix et de réconciliation. Et à chacune des étapes, il a reçu les félicitations et les encouragements tant des Bété que des Dioula qui, de part et d’autre, ont apprécié sa démarche qui, selon eux, va favoriser le retour de la cohésion, de la paix et de la solidarité pour permettre à la région de retrouver sa tranquillité qui la con duira au développement. Rendez-vous a été pris dans un mois pour une réévaluation de la situation sociale par le délégué des Forces nouvelles.

K M Nadège à Soubré

LIENS PROMOTIONNELS