Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Économie

Problèmes sur les factures de courant : La Cie promet des ajustements
Publié le vendredi 3 juin 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Devant les plaintes incessantes de ses clients à propos des factures des mois de mars et avril, les responsables de la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) sont montés au créneau.

Tout ira bien. Depuis le premier juin, des agents de la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) relèvent les (vrais) indexes de consommation sur les compteurs de courant, a rassuré, hier, Aimé Giscard Gobey, directeur régional d’Abidjan nord, au cours d’une conférence de presse animée à Cocody. Pour ceux qui ont subi des préjudices pendant le payement des factures précédentes (factures surélevée) ils seront pris en compte lors de la prochaine échéance. M. Gobey a rappelé que ces factures en question, qui posent problème, ont été distribuées sur la base de la « méthode d’estimation ». Parce que leurs agents étaient dans l’incapacité de se rendre dans plusieurs zones d’Abidjan pendant la crise, pour relever les indexes de consommation sur les compteurs. Cette méthode d’estimation est simple, selon le conférencier. Il s’agit de voir les habitudes de consommation du client et de faire la moyenne de la somme des factures que celui-ci paye sur, par exemple, six factures. La somme trouvée constitue la facture d’électricité qu’il doit payer. C’était la seule façon pour la Cie, dit-il, de procéder vu la situation du pays. Et aussi « dans le souci de soulager nos clients ». Cependant, il reconnaît que certaines personnes n’étaient pas chez elles pendant les mois de mars et d’avril, ou ont consommé moins pendant cette période. Ces derniers estiment avoir subi des préjudices, puisque la facture qu’ils ont reçue était au-delà de l’indexe du compteur. Pour ceux-là, la Cie assure que cela sera soustrait sur la prochaine facture. « Nos services se tiennent à la disposition de nos clients », rappelle M. Gobey. Mais attention ! Ceux qui ont payé moins que prévu, lors de la prochaine facture, la différence sera également prise en compte. Accompagné dans cette communication des directeurs d’Abobo, Yopougon, Koumassi, M. Gobey a rappelé que sa structure a pris quelques mesures d’accompagnement pour aider les clients. Il s’agit, entre autres, du prolongement de la date de payement des factures, de la suspension des coupures de courant jusqu’au 15 juillet, de la facilitation du payement des factures avec des prises d’engagement de la part des clients…A la question de savoir pourquoi la Cie n’a pas attendu que la situation se calme pour adresser des factures aux clients, le conférencier explique que cela aurait acculé ces derniers, vu que certains se seraient retrouveés avec des sommes colossales à payer.


Raphaël Tanoh

LIENS PROMOTIONNELS