Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Après le premier conseil de ministres - De nouveaux entrants se prononcent
Publié le samedi 4 juin 2011   |  Nord-Sud


Activités
© Abidjan.net par Nathan Koné
Activités gouvernementales: le nouveau gouvernement a tenu son premier Conseil des ministres
Vendredi 3 juin 2011. Abidjan. Palais présidentiel du Plateau. Premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement. Photo: Clément Bouéka Nabo, Ministre des Eaux et Fôrets


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Des ministres se prononcent sur leur mission au sein du gouvernement. Entre remerciement et ampleur de la tâche, tout y passe.


1-Bruno Nabagné Koné, Poste et Technologies de l’information et de la Communication : «Notre travail, c’est pour le bien-être des Ivoiriens »

« Le sentiment, c’est beaucoup de responsabilités. Vous savez la situation dans laquelle la Côte d’Ivoire se trouve. Nous arrivons à un moment difficile et il faut rapidement montrer des résultats, donner rapidement l’espoir aux Ivoiriens. Notre travail, c’est pour le bonheur, le bien-être des Ivoiriens. C’est essentiellement un travail de construction, un travail de développement et ça nécessite beaucoup d’argent, beaucoup d’énergie, beaucoup de détermination. Ça nécessite de la vision et avec l’équipe qui est en place, nous pensons que ça va aller».

2-Légré Philippe, Sports et Loisirs : «Il y a beaucoup à faire»

Je voudrais rendre grâce à Dieu et lui demander de bénir abondamment le président de la République, le Premier ministre et leur entourage qui m’ont nommé ministre de la République de Côte d’Ivoire. Je voudrais dire également merci au président Innocent Anaky Kobenan qui est le président de mon parti qui m’a forgé. J’ai également une pensée pieuse pour mon épouse qui n’a jamais cessé de me soutenir dans les situations les plus difficiles. Il y a beaucoup à faire pour le sport dans cet environnement post-crise. Toutes les infrastructures sportives sont à renouveler. En plus de cela, la Côte d’Ivoire n’a plus remporté de trophée depuis 1992 et c’est un enjeu important que la Côte d’Ivoire ait une coupe et soit au sommet de tous les sports en Afrique comme dans le monde. C’est un objectif et nous devons l’atteindre.

3-Kobena Kouassi Adjoumani, Ressources animales et Halieutiques : « Tenir compte des indications du président»

Je voudrais exprimer ma gratitude au président de la République, au Premier ministre pour l’honneur qu’ils me font en acceptant que je participe à ce gouvernement. Je voudrais dire un merci particulier au président Henri Konan Bédié grâce à qui je suis là. Je suis heureux et fier de participer à un tel gouvernement. Tout à l’heure, le président de la République nous a donné des indications et je crois que nous devons en tenir compte pour être efficaces dans nos fonctions.

4-Clément Bouéka Nabo, Eaux et Forêts : «Nous serons à la hauteur»

Au nom du Bas-Sassandra, je voudrais dire merci au président de la République pour la confiance qu’il a placée en nous. Il y a de grands défis à relever. Réconcilier les Ivoiriens comme l’a demandé le président. Et, travailler pour leur sécurité. Notre ministère n’est pas facile à diriger mais je crois que nous serons à la hauteur.

5-Nialé Kaba, Promotion du logement : «Je suis fière»

C’est une grande fierté pour moi de faire partie de ce gouvernement auquel le Premier ministre a bien voulu me proposer. Je traduis également ma reconnaissance au président de la République qui m’a acceptée. Le défi est grand à plus d’un titre. Nous arrivons à un moment difficile. Un moment où les problèmes de logement sont aigus. Il y a un déficit criant qui crée une certaine tension du fait que les prix ne sont pas accessibles pour le grand nombre. Et, le deuxième problème est que le revenu de nombre d’Ivoiriens ne leur permet pas d’accéder aux logements. Le président a pris des engagements vis-à-vis de la population dans ce sens. Nous allons nous atteler à faire en sorte que ces promesses soient tenues. Nous le ferons avec beaucoup d’exaltation et de sérieux.

6-Maurice Kouakou Bandama, Culture et francophonie : « Tout est à refaire »

Je suis du milieu de la culture. C’est mon milieu naturel. J’y exerce depuis au moins vingt-cinq ans. Notre mission est de travailler avec les hommes et les femmes de la culture au rapprochement des Ivoiriens ; à jouer notre rôle dans le processus de réconciliation. Le monde de la culture et des arts est un monde d’émotions et de passions. Et, nous pensons que ces émotions et ces passions peuvent être mises au service de l’amitié, de l’amour et de la fraternité. (…) Tout est priorité dans le monde de la culture puisqu’apparemment il n’y a pas de vie culturelle en Côte d’Ivoire. Et, donc tout est à refaire. C’est un vaste programme de reconstruction.

Propos recueillis par Bamba K. Inza

LIENS PROMOTIONNELS