Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Économie

Le retour de la BAD en Côte d`Ivoire est "imminent", selon son président
Publié le mardi 7 juin 2011   |  AFP


Donald
© Getty Images
Donald Kaberuka : Président de la Banque africaine de développement (BAD)
Président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka prend la parole durant une conférence de presse Juin 1 2011 à Tunis. La Banque africaine de développement a récemment approuvé 500 millions de dollars de prêts d`appui budgétaire à la Tunisie .


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le retour du siège de la Banque africaine de développement (BAD) à Abidjan "est imminent", a déclaré mardi son président Donald Kaberuka, qui se trouve à Lisbonne afin de participer à partir de jeudi aux assemblées annuelles de la BAD.

Le siège de la BAD avait été transféré, provisoirement, d`Abidjan à Tunis en 2003 en raison de l`instabilité politico-militaire en Côte d`Ivoire. La Côte d`Ivoire, premier exportateur mondial de cacao, est le pays le plus riche de l`Afrique de l`Ouest francophone.

"Je peux vous assurer que le retour de la BAD à Abidjan est imminent", a affirmé M. Kaberuka, lors d`un point de presse, précisant que les gouverneurs régionaux de la BAD doivent évoquer cette question jeudi.

Les gouverneurs "vont prendre en considération le fait que la Côte d`Ivoire se stabilise avec Alassane Ouattara et que le pays se normalise", a-t-il indiqué.

"Nous devons réhabiliter avant nos bâtiments, a expliqué par ailleurs l`ancien ministre des Finances du Rwanda. Ce sont des travaux assez complexes.

Mais aussitôt les bâtiments prêts et la sécurité assurée sur place, on va retourner à Abidjan".

M. Kaberuka s`exprimait avant la 46e réunion du conseil des gouverneurs de la BAD qui se tiendra jeudi et vendredi sous le thème d`"une croissance inclusive en Afrique".

La ministre française des Finances Christine Lagarde y est attendue vendredi, jour de la clôture des candidatures pour la direction générale du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre de sa campagne pour prendre la tête du FMI.

Interrogé sur la succession de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, M. Kaberuka a estimé qu`il n`était "pas important de savoir si c`est un Africain ou pas".

"L`important est que ce choix soit fait avec rigueur et transparence", a-t-il souligné regrettant en outre que la voix de l`Afrique "se fasse si peu entendre au sein des organisations économiques et financières internationales".

LIENS PROMOTIONNELS