Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Samedi nuit : Des Frci font une descente musclée à la cité du Port
Publié le lundi 20 juin 2011   |  Soir Info


Option
© Reuters par Luc Gnago
Option militaire pour résoudre la crise ivoirienne: soldats du "Commando invisible" à Abobo
Mars 2011. Abidjan. Photo: le Commandant Bauer et des membres du "Commando invisible" dans les rues d`Abobo


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

La quiétude des habitants de la cité du Port à Treichville a été troublée, dans la nuit du samedi 18 juin 2011. Cette nuit-là, aux environs de 23h 30, des éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) y ont fait une descente musclée. Selon des témoins, quand ils sont arrivés dans cette cité paisible, ils sont allés directement au domicile de N’Guetta Allouan Pascal, chargé de mission pendant 30 ans à la Direction du Port autonome d’Abidjan (il a pris sa retraite en 2006). Pendant plusieurs minutes, les éléments des Frci, conduits par le nommé « capitaine » Angelo, ont frappé à la porte du retraité. Malgré le vacarme, N’Guetta Allouan Pascal ne s’est pas réveillé. Il devait être certainement fatigué puisqu’il revenait de Paris après trois mois de soins. C’est donc un voisin qui l’a joint, par téléphone, pour l’informer de la présence des hommes armés devant sa porte. Quand M. N’Guetta est sorti de sa maison, c’est le « capitaine » Angélo qui a engagé les discussions, a rapporté notre source. « Vous êtes quoi et puis des éléments des Frci vous ont escorté jusqu’à chez vous quand vous êtes arrivé de Paris vendredi ? », a-t-il demandé. Réponse du doyen : « Pourquoi vous me demandez je suis quoi. Respectez-moi quand même, je ne suis pas un objet ». Cette précision faite, N’Guetta Allouan Pascal a expliqué à ses visiteurs d’une nuit que c’est un ami qui, informé de son arrivée à Abidjan, l’a fait accompagner à la maison par des soldats des Frci. Et le doyen d’âge d’ajouter qu’il a quitté la Côte d’Ivoire pour raison de santé avant les douloureux événements post-électoraux. Pour étayer ses propos, il a présenté ses deux passeports (ordinaire et de service), ses bulletins de santé, son certificat de libération daté du 16 juin 2011…Le « capitaine » Angelo, après vérification, est retourné avec les deux passeports, a informé une source qui a assisté à cette descente. Au moment où nous mettions sous presse, N’Guetta Allouan Pascal n’avait pas encore reçu ses deux précieux documents de voyage. Présenté comme un collaborateur du commandant Issiaka Ouattara dit Wattao, nous avons tenté d’entrer en contact avec le « capitaine » Angelo. En vain.

SYLLA A.

LIENS PROMOTIONNELS