Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Yamoussoukro : Plusieurs coups de feu entendus / Des personnes arrêtées
Publié le mardi 21 juin 2011   |  Soir Info


Le
© Abidjan.net par Emma
Le dernier bastion des patisans de Gbagbo tombe: soldats, miliciens et mercenaires libériens déposent les armes aux pieds des Forces républicaines, à Yopougon
Vendredi 29 avril 2011. Abidjan, commune de Yopougon. Des dizaines d`anciens éléments de la BAE, de la Garde républicaine, de miliciens ivoiriens et des mercenaires libériens déposent les armes au cours d`une cérémonie placée sous l`égide de l`Onuci. Les généraux Philippe Mangou et Gueu Michel, ainsi que les commandants Chérif Ousmane, Morou Ouattara et Ben Laden rassurent les hommes de Eugène Djué et Magui-le-tocard...


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) basés à Yamoussoukro, sont déterminés à débarrasser la capitale politique et administrative des bandits et autres malfrats qui troublent le sommeil des populations. Depuis quelques jours, une lutte est, à cet effet, engagée contre ces individus sans foi ni loi. Selon des sources concordantes, des contrôles inopinés sont effectués, de jour comme de nuit, par les hommes du commandant Cheick Tidiane, en vue de mettre définitivement hors d’état de nuire ces bandits. Les dernières informations en notre possession indiquent que les récentes actions menées par les Frci sont dirigées contre les braqueurs et voleurs de motos. Le vendredi 17 juin 2011, aux environs de 17h, un mécanicien exerçant au quartier Hirikro (Dioulabougou) a été appréhendé par les Frci. Il est accusé de complicité avec lesdits voleurs de motos. Dans la nuit du samedi 18 au dimanche dernier 19 juin, aux environs de 21h, il a été donné de voir une course-poursuite entre ces braqueurs de motos et les forces de l’ordre. Et cela, encore et toujours dans le périmètre de Hirikro. Au bout du compte, nos sources indiquent que trois (3) membres du gang ont été interpellés après de chaudes empoignades qui ont duré environ trois quarts d’heure. Selon plusieurs habitants de Hirikro, les tirs ont semé un véritable vent de panique. ‘‘...Par mesure de prudence et personne ne sachant ce qui se passait exactement, tout le monde s’est vite terré’’, a déclaré D.A. Nous espérons que par ces actions vigoureuses, les Frci parviendront à dissuader ces bandits qui, il faut l’avouer, ne démordent pas. C’est, par ailleurs, le lieu pour les agents des forces de l`ordre, d’inviter les populations de Yamoussoukro et de ses environs, à coopérer au mieux, pour aider les hommes en uniforme à restaurer la sécurité.

Camille SIABA
(Correspondant)

LIENS PROMOTIONNELS